GNA GJA condemns threat against Parliamentary Press Corps GNA Parliament and media must cooperate in the national interest – Ayeboafoh GNA GNA partners Nestle Ghana on social campaign on iron deficiency GNA Countries must be ready to deal with possible first case – WHO GNA Practice good lifestyles and eating habits-Prof Akosa GNA Lancaster University Ghana appoints Prof McIver as new Provost GNA Award scholarships to poor but brilliant students – GRASAG GNA Parliament approves proposed $993m multi-purpose Pwalugu Dam project GNA Internal Auditors need autonomy to end corruption- Domelevo GNA Keep MoMo Wallet pins secretly – MTN

La Police Judiciaire de Guinée change de tête : Son nouveau directeur est Abdoul Malick Koné


  26 Juillet      25        Leadership Africain (1169), Society (13304),

   

Conakry, 26 juil (AGP)- Le contrôleur général de la Police, Sékou Abdoul Gadiry Condé a cédé le poste de directeur national de la Police Judiciaire (PJ) à Abdoul Malick Koné jusque là directeur adjoint de l’institution, rapporte l’AGP.

Sékou Abdoul Gadiry Condé quitte ainsi après avoir passé sept (07) ans à la tête de la PJ de la République de Guinée (2011-2018).

La cérémonie de prise de fonction du nouveau directeur, qui s’est déroulée lundi, 23 juillet 2018, sous la présidence de l’inspectrice générale de la Police, Mme Aminata Kobélé, a mobilisée plusieurs cadres de la Police.

Se réjouissant d’avoir passé 07 ans à la tête de la DPJ, un service considéré comme la crème de la Police, où aucun de ses prédécesseurs n’a fait plus de trois (03) ans, le sortant Sékou Abdoul Gadiry Condé a saisi l’occasion, pour répondre aux médias qui auraient dénigré son rapport avec son adjoint !

«Il y a quelques temps sur les ondes d’une radio de la place, on disait qu’un jeune commissaire, bien formé et bardé de diplômes, nommé adjoint de la PJ veut bien travailler, mais qu’il est empêché par le directeur devant lui. Eh bien, à présent il n’y a plus personne entre lui et le travail. Je lui souhaite bon vent » a-t-il martelé.

Pour sa part, le promu Abdoul Malick Koné dit considéré ces déclarations comme une simple et petite incompréhension.
« Je m’en vais vous dire, qu’il n’y a eu qu’une petite incompréhension et que ce n’est pas une concurrence. Nous sommes au service de l’Etat pour faire avancer la démocratie. Et l’autorité supérieure a estimé, qu’au moment présent, je dois être là pour conduire les destinées de la PJ », a-t-il lancé.

Abdoul Malick Koné a, par ailleurs, mentionné, qu’il fait de la promotion du Droit et la Liberté, sa devise.
AGP/26/07/018 OS/ST

Dans la même catégorie