APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

Mamou : Après trois (03) semaines de grève les populations de la CU ont repris leurs activités !


   

Conakry, 1er août (AGP)- Malgré la grève lancée à Mamou, il y a de cela trois (03) semaines, par la Société Civile (SC) et le syndicat, les activités ont repris, mardi, 31 juillet 2018, dans la Commune Urbaine (CU) de Mamou, a constaté le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

De la rue commerciale à la Route nationale N°1, tous se passent bien. Les boutiques et magasins sont rouverts, les chauffeurs des véhicules de transport en commun attendent leur tour aux seins des trois (03) gares routières de la ville.

Les vulgarisateurs, les gargotières et les marchands ambulants, eux aussi vaquent à leurs affaires. Les mototaxis se rivalisent dans le transport des passagers qui vont et viennent dans les quartiers périphériques, mais avec un prix presque doublé.

Les piétons aussi ont remplis les différents axes routiers, dont certains par manque d’argent.

Par ailleurs, certains citoyens sont assis dans des bars café en train de tiré les leçons de la grève passée.

Pour Mamadou Korko Barry, enseignant à la retraite, «les citoyens sont fatigués de la grève. Ce ne pas parce qu’ils ne veulent pas accompagner les syndicalistes, mais leurs revenus ne leur permettent pas de chômer. A Mamou, il y a certaines personnes qui ne gagnent leur pain quand sortant chaque jour».

«Cette grève de 21 jours n’a été qu’une perte pour les populations de Mamou, sachant que chacun avait un programme avant qu’elle ne soit organisée, et surtout du fait que le prix du litre du carburant à la pompe est reste le même», a lancé un observateur.

AOS/ST

Dans la même catégorie