ACP Nord-Kivu : libération par la marine ougandaise des 34 moteurs appartenant aux pêcheurs de Kyavinyonge ACP Le train «Kambelembele» de la SNCC bloqué suite à l’inondation des eaux observée à la gare à Samba ACP Un terrain pour la construction du bureau de l’INPP /Maniema ACP Environ 237 millions d’enfants de moins de 5 ans à travers le monde ne disposent pas de certificat de naissance ACP Un nouveau cas d’Ebola à Biena au Nord-Kivu après 85 jours sans cas ACP Trois nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés jeudi au Nord-Est de la RDC ACP Ituri : 50.000 dollars américains débloqués par l’UNFPA pour la deuxième phase de la campagne de réparation de femmes fistuleuses ACP Lancement à Kinshasa de la formation en échographie gynécologique obstétricale ACP Fin à Mbanza-Ngungu des interventions chirurgicales gratuites des fentes labiales et palatines ACP Jeanine Mabunda, l’incarnation du visage de l’alternance, d’après Félix-Antoine Tshisekedi

Introduction de la taxe sur les réseaux sociaux en Ouganda: Facebook gèle un investissement de 170 millions dollars US


  7 Août      16       

   

Nairobi, 07/08/2018 (MAP) – La société américaine Facebook a annoncé le gel d’un projet d’investissement de 170 millions de dollars destiné au développement de la connectivité Internet en Ouganda, suite à l’introduction par le gouvernement Kampala de la taxe sur les réseaux sociaux, entrée en vigueur le 1er juillet 2018, rapporte mardi l’agence Ecofin.

L’investissement dans l’amélioration de la connectivité Internet est le fruit d’un accord de coopération avec l’opérateur de téléphonie mobile Airtel et la société Bandwidth & Cloud Services portant sur le déploiement de 770 kilomètres de fibres dans le nord-ouest de l’Ouganda.

Le responsable des politiques publiques africaines chez Facebook a déjà informé la Commission ougandaise des communications (UCC) de la décision de l’entreprise d’investir ailleurs parce que le modèle sur lequel était basé le plan d’investissement en Ouganda sera affecté par la taxe.

Facebook entendait investir en Ouganda en vue d’améliorer la qualité de la connectivité et, partant, augmenter le volume d’utilisateurs de son réseau (2,2 millions pour 13 millions d’Internautes en 2015), explique-t-on de même source.

En investissant alors dans la qualité du débit Internet par la fibre optique, la société américaine préparait le terrain à la croissance du nombre d’utilisateurs de son réseau social via l’augmentation du volume des consommateurs d’Internet.

Mais avec la taxe décidée par le gouvernement, Facebook s’estime perdant parce qu’il dépense en amont pour améliorer la connectivité du pays alors que l’utilisation au quotidien de son service est freinée en aval.

Dans la même catégorie