STP-Press São Tomé e Príncipe lamenta e pede desculpas por vandalismo nas instalações da embaixada de Portugal STP São Tomé e Príncipe e Guiné-Equatorial assinam acordo de empréstimo de 1, 6 milhões de dólares MAP Le Mali salue hautement l’importance qu’accorde le Maroc à la formation des étudiants maliens AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRÉSOR : LE SÉNÉGAL RÉCOLTE 55 MILLIARDS

Les transports durables améliorent la santé des populations (Expert)


  9 Août      16        Sustainable Development (203),

   

Dakar,9 août (APS) – Les projets de transports à faible émission mis en œuvre par les Nations unies dans plusieurs pays en développement, ont pour objectif final  »une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a rappelé, jeudi, Ousseynou Dione du Centre universitaire de recherche et d’étude de la mobilité (CUREM).

M. Dione s’exprimait à l’occasion de la restitution du projet  »Stratégie de mise d’un parc de véhicules efficients et propres au Sénégal ».

 »Ces projets déployés particulièrement dans les pays en développement et les pays à économie de transition, ont pour objectif final une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a t-il relevé.

A travers ce projet, l’objectif global  »est d’amener notre pays à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients », a-t-il souligné, rappelant que le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE)  »est en train de dérouler dans plusieurs pays des projets de transports durables à faible émission ».

 »Notre première activité consistait à faire un inventaire et un diagnostic du parc de véhicules au Sénégal, de 2005 à 2016. L’étape suivante consistait à formuler des propositions de scénarios de réduction des émissions issues du parc automobile », a expliqué M. Dione.

 »Un certain nombre d’activités seront entreprises par les experts du projet : procéder à un inventaire du parc des véhicules du Sénégal (occasion et neuf), établir l’état de l’efficacité énergétique et les tendances au Sénégal, identifier des options de politique de véhicules efficaces et appropriés pour le pays et formuler des recommandations tenant en compte les avis des parties prenantes aux futurs ateliers de restitution », a-t-il ajouté.

Le PNUE a signé un contrat d’études avec l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, impliquant aussi la Direction des transports routiers du Sénégal. Ce contrat a pour objectif global d’amener le Sénégal, à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients.

Dans la même catégorie