AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Grâce à la CMU 1,4 million de personnes ont accès pour la première fois aux prestations sociales AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement à Bondoukou des activités des enfants de la Croix rouge GNA NPP parliamentary aspirant for Okere threatens court action GNA Ghana empathises with China over deadly Coronavirus outbreak AIP Gon Coulibaly réaffirme l’engagement du gouvernement à agir sur les prix des produits de première nécessité pour le bien-être des populations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le tourisme, un des secteurs économiques à la croissance la plus rapide du monde (Duncan) ATOP LES RESULTATS DES EXPERIMENTATIONS DES CEA-CLA PARTAGES AVEC DES AGRICULTEURS DES PLATEAUX ATOP LE LYCEE D’ADIDOGOME II REPRESENTERA L’INSPECTION LOME-COMMUNE A LA PHASE REGIONALE ATOP DES « DENTISTES SANS FRONTIERE » EN MISSION FORAINE BUCCO-DENTAIRE A TSEVIE ATOP DES PRIX ET ATTESTATIONS DECERNES AUX LAUREATES DES FACULTES SCIENTIFIQUES

Les transports durables améliorent la santé des populations (Expert)


  9 Août      19        Sustainable Development (1908),

   

Dakar,9 août (APS) – Les projets de transports à faible émission mis en œuvre par les Nations unies dans plusieurs pays en développement, ont pour objectif final  »une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a rappelé, jeudi, Ousseynou Dione du Centre universitaire de recherche et d’étude de la mobilité (CUREM).

M. Dione s’exprimait à l’occasion de la restitution du projet  »Stratégie de mise d’un parc de véhicules efficients et propres au Sénégal ».

 »Ces projets déployés particulièrement dans les pays en développement et les pays à économie de transition, ont pour objectif final une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a t-il relevé.

A travers ce projet, l’objectif global  »est d’amener notre pays à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients », a-t-il souligné, rappelant que le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE)  »est en train de dérouler dans plusieurs pays des projets de transports durables à faible émission ».

 »Notre première activité consistait à faire un inventaire et un diagnostic du parc de véhicules au Sénégal, de 2005 à 2016. L’étape suivante consistait à formuler des propositions de scénarios de réduction des émissions issues du parc automobile », a expliqué M. Dione.

 »Un certain nombre d’activités seront entreprises par les experts du projet : procéder à un inventaire du parc des véhicules du Sénégal (occasion et neuf), établir l’état de l’efficacité énergétique et les tendances au Sénégal, identifier des options de politique de véhicules efficaces et appropriés pour le pays et formuler des recommandations tenant en compte les avis des parties prenantes aux futurs ateliers de restitution », a-t-il ajouté.

Le PNUE a signé un contrat d’études avec l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, impliquant aussi la Direction des transports routiers du Sénégal. Ce contrat a pour objectif global d’amener le Sénégal, à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients.

Dans la même catégorie