ANG Governo e o grupo Mubadala dos Emirados Árabes Unidos assinam acordos nos domínios agricultura e minas ANG MADEM G-15 pede novo recenseamento de raiz de eleitores APS Décès de Jacques Diouf, ancien DG de la FAO APS Naissance d’une plateforme pour l’émergence de Kaolack APS DAC de Keur Momar Sarr : 20 000 emplois attendus (ministre) APS DAC de Keur Momar Sarr : 20 000 emplois attendus (ministre) GNA Students with visual impairment call for government support GNA Three jailed 144 months for stealing GNA EPA to sponsor Best Environmental Journalist ACP Neuf nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés vendredi au Nord-Est de la RDC

La création de l’interprofession de la filière mangue annoncée pour mi-décembre à Korhogo


  29 Août      31        Economy (5463), Photos (13459),

   

Abidjan, 29 août (AIP) – L’assemblée générale constitutive de l’interprofession de la filière mangue pourrait se tenir à la mi-décembre, à Korhogo, selon une annonce faite mardi, par le président du comité ad’hoc mandaté pour élaborer les textes de la future organisation et préparer sa mise sur pieds.

« La pré-assemblée générale aura lieu à Odienné à la mi-novembre et (…) nous avons la tenue de l’assemblée générale constitutive qui aura lieu à la mi-décembre ici à Korhogo », a déclaré le président de ce comité ad’hoc, Pascal Nembélessini-Silué, rendant compte des activités qu’il a menées depuis son installation en septembre aux acteurs de la localité.

Présentant la constitution de cette organisation interprofessionnelle agricole comme « la seule voie » de la professionnalisation de la filière mangue de Côte d’Ivoire et du salut de ses acteurs, M. Nembélessini-Silué s’est félicité de l’adhésion « massive et manifeste » des producteurs au projet.

La future organisation, qui pourrait s’appeler Inter-mangue Côte d’Ivoire, sera composée de cinq collèges d’acteurs : « il y aura le collège des producteurs qui auront 60% des parts (de l’organisation, ndlr), le collège des exportateurs avec 20%, le collège des transformateurs avec 7%, le collège des prestataires de conditionnement avec 7%, et le collège des techniciens de récoltes et des commerçants avec 6% », a-t-il révélé.

L’Inter-mangue Côte d’Ivoire sera, à la fois, un espace d’échange entre les différents acteurs sur les perspectives de la filière, un outil d’organisation de ses activités (notamment la campagne de commercialisation) et un levier de mobilisation de financements au profit de ses acteurs, a indiqué par ailleurs M. Nembélessini-Silué.

La Côte d’Ivoire est le premier pays exportateur de mangues en Afrique de l’Ouest. Cette année, elle a exporté environ 32 000 T de produits pour un chiffre d’affaires de sept milliards de francs CFA.

Malgré ces chiffres et ce rang honorable, la moitié de la production pourrit chaque année dans les champs du fait de la difficulté à lutter efficacement contre la maladie du fruit et d’une mauvaise organisation des campagnes de commercialisation.

kaem/fmo

Dans la même catégorie