APS VERS L’OUVERTURE D’UNE AGENCE IPM À KAFFRINE APS VERS L’OUVERTURE D’UNE AGENCE IPM À KAFFRINE APS LE GROUPE SAN ROQUE « PRÊT À ACCUEILLIR » DES ÉTUDIANTS ET MÉDECINS STAGIAIRES APS LE GROUPE SAN ROQUE « PRÊT À ACCUEILLIR » DES ÉTUDIANTS ET MÉDECINS STAGIAIRES APS LE SÉNÉGAL DANS LA DYNAMIQUE PANAFRICAINE DE REVERDISSEMENT DU CONTINENT (MINISTRE) APS LE SÉNÉGAL DANS LA DYNAMIQUE PANAFRICAINE DE REVERDISSEMENT DU CONTINENT (MINISTRE) APS https://mapsm.map.ma/,DanaInfo=.a1-4C5.CG9ICA+grid_news_wires.asp?opt=124 APS https://mapsm.map.ma/,DanaInfo=.a1-4C5.CG9ICA+grid_news_wires.asp?opt=124 AIP L’artiste Tenor en concert live le 25 décembre à Abidjan AIP Les dispositions fiscales en vigueur expliquées aux commerçants de la région du Worodougou

La création de l’interprofession de la filière mangue annoncée pour mi-décembre à Korhogo


  29 Août      31        Economy (6006), Photos (3025),

   

Abidjan, 29 août (AIP) – L’assemblée générale constitutive de l’interprofession de la filière mangue pourrait se tenir à la mi-décembre, à Korhogo, selon une annonce faite mardi, par le président du comité ad’hoc mandaté pour élaborer les textes de la future organisation et préparer sa mise sur pieds.

« La pré-assemblée générale aura lieu à Odienné à la mi-novembre et (…) nous avons la tenue de l’assemblée générale constitutive qui aura lieu à la mi-décembre ici à Korhogo », a déclaré le président de ce comité ad’hoc, Pascal Nembélessini-Silué, rendant compte des activités qu’il a menées depuis son installation en septembre aux acteurs de la localité.

Présentant la constitution de cette organisation interprofessionnelle agricole comme « la seule voie » de la professionnalisation de la filière mangue de Côte d’Ivoire et du salut de ses acteurs, M. Nembélessini-Silué s’est félicité de l’adhésion « massive et manifeste » des producteurs au projet.

La future organisation, qui pourrait s’appeler Inter-mangue Côte d’Ivoire, sera composée de cinq collèges d’acteurs : « il y aura le collège des producteurs qui auront 60% des parts (de l’organisation, ndlr), le collège des exportateurs avec 20%, le collège des transformateurs avec 7%, le collège des prestataires de conditionnement avec 7%, et le collège des techniciens de récoltes et des commerçants avec 6% », a-t-il révélé.

L’Inter-mangue Côte d’Ivoire sera, à la fois, un espace d’échange entre les différents acteurs sur les perspectives de la filière, un outil d’organisation de ses activités (notamment la campagne de commercialisation) et un levier de mobilisation de financements au profit de ses acteurs, a indiqué par ailleurs M. Nembélessini-Silué.

La Côte d’Ivoire est le premier pays exportateur de mangues en Afrique de l’Ouest. Cette année, elle a exporté environ 32 000 T de produits pour un chiffre d’affaires de sept milliards de francs CFA.

Malgré ces chiffres et ce rang honorable, la moitié de la production pourrit chaque année dans les champs du fait de la difficulté à lutter efficacement contre la maladie du fruit et d’une mauvaise organisation des campagnes de commercialisation.

kaem/fmo

Dans la même catégorie