APS SAINT-LOUIS : DES PARCELLES ATTRIBUÉES À DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS APS SAINT-LOUIS : DES PARCELLES ATTRIBUÉES À DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS GNA Kwahu Easter Marathon reduced 21 Kilometres GNA Winner of Kwahu Easter Marathon to pocket GHC 10,000 GNA Third edition of Kwahu Easter Marathon launched GNA Olympic hopeful Wahid out of qualifiers GNA NAB launches on line credential evaluation management system GNA Media urged to fact-check information to maintain public trust GNA Ghana to host African Youth Academy on Climate Change GNA FDA trains water producers on production and regulatory requirements

LES RADIOS RURALES DU TOGO SE VEULENT PLUS PERFORMANTES SUR LE TERRAIN


  31 Août      34        Society (13139),

   

Lomé, le 31 août 2018 (ATOP) – Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et des partenaires techniques et financiers pour être efficaces et plus performantes sur le terrain et pour plus de visibilité. C’est ce qui ressort d’un atelier d’échanges sur les activités et programmes des radios rurales du Togo tenu le vendredi 31 août à Lomé.
La rencontre est initiée par la Direction Nationale des Radios Rurales (DNRR), avec l’appui de plusieurs partenaires notamment l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).
Elle a permis aux participants que sont les chefs de stations des radios rurales du Togo, ainsi que des membres des comités locaux de développement de ces radios et des partenaires de faire une évaluation des activités que mènent ces radios, de répertorier d’autres orientations et suggestions. L’occasion a été saisi pour définir une nouvelle feuille de route devant mieux transmettre aux communautés rurales et en langues locales l’actualité axée notamment sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), mais aussi les projets et programmes du gouvernement puis de rappeler aux populations locales leurs rôles et responsabilités dans le développement de leurs localités respectives.
Les travaux ont permis de suivre des communications sur, entre autres, « Quel rôle revient à la radio rurale dans l’atteinte des ODD ? » « Quel peut- être l’avenir des radios rurales, eu égard au nombre sans cesse croissant des stations locales, qu’elles soient de type commercial, communautaire ou associatif ? » et « quelle perspective d’avenir ? ».  .
Le ministre en charge de la Communication, Guy Madzé Lorenzo s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui, selon lui, fera des radios rurales du Togo de véritables outils de développement durable. Pour lui, les radios rurales doivent favoriser l’instauration d’un véritable climat de collaboration entre les différents acteurs en vue d’un changement de mentalité et de comportement des populations.
Le rapporteur et président de la commission radio à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), Mathias Ayéna, a demandé une plus grande contribution du gouvernement et des partenaires pour une plus nette visibilité des radios rurales du Togo.
Quant au directeur national des radios rurales du Togo, Joseph Gnassengbé, les radios rurales continueront leurs prestations sur la voie du professionnalisme, mais sollicitent également l’appui des instances dirigeantes et des partenaires.
On compte 4 radios rurales au Togo, à savoir la radio « Kekeli » à Kévé, Binah FM à Pagouda, Radio rurale locale des Savanes à Dapaong et Radio rurale « Novissi » à Notsè.

Dans la même catégorie