ANGOP L’UGD enregistre une baisse dans l’émission des titres à 25,92 pour cent ANGOP L’Angola et les Etats-Unis vivent un bon moment dans les relations ANGOP Le PR aborde des questions d’intérêt bilatéral avec ses homologues AIB Radio Burkina : 22,2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso (mémoire) ANGOP DRC refugees repatriation postponed sine die AIB Burkina : 96 écoles occupées, 9514 élèves parmi les déplacés dans 3 régions (Ministre) ANGOP CASA-CE hails Government economic measures AIB Radio Burkina : 22, 2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso (mémoire) AIB Burkina : 96 écoles occupées, 9514 élèves parmi les déplacés dans 3 régions (Ministre) ANG OMS promove reunião regional sobre inovações em dados e saúde digital

Plusieurs millions de dollars dans le développement de l’Institut sénégalais du pétrole et du gaz


  11 Septembre      18        Businesses (178), Economy (5866), Events (802), Photos (2871),

   

Abidjan, 11 sept (AIP)- La compagnie pétrolière britannique, BP, s’est engagée d’ici à 2021 à investir plusieurs millions de dollars dans le développement de l’Institut sénégalais du pétrole et du gaz (INPG) pour aider au renforcement des capacités nationales dans le secteur.

Cet engagement financier, selon une dépêche de l’Agence de presse sénégalaise (APS), est le fruit d’un accord signé par BP et son partenaire Cosmos Energy, avec le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (Cos-Petrogaz) à Dakar.

« C’est un honneur pour BP de soutenir cette initiative importante. Nous avons travaillé en étroite collaboration, au cours des 12 derniers mois, avec nos partenaires et avec le gouvernement du Sénégal à la conception d’un Institut appelé à devenir un centre d’excellence durable pour le Sénégal et pour son industrie », a souligné Emma Delaney, président régional de BP au Sénégal et en Mauritanie.

Le directeur général de l’Institut national du pétrole et du gaz, Aguibou Ba, a, pour sa part, estimé que cet intérêt partagé avec le groupe pétrolier britannique à développer l’expertise technique nationale assurera aux ressources humaines spécialisées une formation en adéquation avec les besoins de l’industrie dans un centre à la pointe de la technologie.

« Cette coopération permettra au Sénégal de mettre en place une institution de classe mondiale garantissant le développement, l’employabilité et la participation des compétences nationales à tous les niveaux de la chaîne pétrolière », a indiqué M. Ba.

La compagnie finalise actuellement une série d’activités d’investissement social visant à promouvoir le développement économique, la protection de l’environnement, la santé et l’éducation dans la région de St Louis, selon ses responsables.

La compagnie détient une participation et des intérêts de travail réel de 60% dans les blocs de Saint-Louis profond, et de Cayar aux larges du Sénégal. Kosmos Energy détenant 30% des parts et le Sénégal 10% à travers la société des pétroles (PETROSEN).

(AIP)

Sdaf/kp

Dans la même catégorie