ACP La RDC renouvelle les engagements de la Charte des Nations Unies ACP Sept nouveaux cas confirmés d’Ebola dont un agent de santé notifiés vendredi au Nord-Kivu et en Ituri ACP Des éclaircissements sur la nécessité de l’introduction du 2ème vaccin contre le virus Ebola en RDC ANGOP Report du jugement de  »Zeno » dos Santos ANGOP La Commission mixte Angola/Rwanda se réunira fin 2019 ANGOP Chef de l’Etat angolais en route pour New York Map Communiqué du Cabinet royal GNA MTN begins construction of 600-bed girls’ dormitory for TAMASCO GNA Parts of Tumu–Bolga trunk road washed away by flood GNA Parts of Tumu–Bolga trunk road washed away by flood

Guinée: Le Cabinet du Gouvernorat de la RA de Boké durcit le ton contre l’absentéisme !


  13 Septembre      23        Job (526),

   

Conakry, 13 sept (AGP)- Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Boké, Général de Brigade Siba Sévérin Loholamou a exigé, mercredi, 12 septembre 2018, le barricade de tous les bureaux vacants, exceptés ceux des cadres en congé administratif, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de cette Région.

«Tous ceux qui ont leurs bureaux barricadés, doivent faire une lettre d’explication pour justifier leur absence», a fait savoir, jeudi matin, 13 septembre, le chef de Cabinet du Gouvernorat de la RA, Samba Fraterna Barry.

Il a ajouté : «Si un père de famille responsable voit son bureau fermé, il sera moralement frappé. C’est un état d’âme. N’oubliez pas que chacun de nous a un rôle capital à jouer pour le bon fonctionnement de l’Administration. Et mieux, nous sommes tous régis par la Fonction Publique».

M. Barry a insisté, «le fermeture des bureaux, c’est une 1ère étape. La prochaine fois, des sanctions disciplinaires vont suivre, ceci pour rappeler les gens à leur mission. Bonne journée de travail à tous !».

La décision concerne les cadres dont les congés administratifs sont épuisés, mais qui continuent à s’absenter, a-t-on appris sur place.

Interrogé en action, le menuisier commis à la pose des scellés, qui a requis l’anonymat, a confié à notre correspondant : «Ah ! Moi, on m’a dit tout fermer parce que les gens-là ne veulent pas travailler ici. C’est ça…».
AGP/13/09/018 MMC/ST

Dans la même catégorie