APS REPRISE DES COURS : SEULS 20 % DES ENSEIGNANTS DOIVENT REJOINDRE LEUR POSTE D’AFFECTATION APS COUPE DU MONDE 2018 : LE PATRON DU FOOTBALL BURKINABÈ REVIENT SUR LE MATCH CONTROVERSÉ AFRIQUE SUD-SÉNÉGAL DE 2016 APS LE COMÉDIEN PAPE FAYE ADRESSE UNE LETTRE-VIDÉO AU CORONAVIRUS ‘’TUEUR’’ ACI CONGO/SANTE : NECESSITE DE RENFORCER LE PARTENARIAT POUR AMELIORER L’OFFRE DE LA SANTE AGP Labé-Education: Des listes de 25.613 candidats déposées pour les examens. AGP Yomou/Santé : Une jeune dame de 27 ans donne naissance à un triplé par césarienne APS DES RESSORTISSANTS DE LA RÉGION DE MATAM OFFRENT 110 TONNES DE RIZ AU DÉPARTEMENT DE KANEL APS MAMADOU THIERNO TALLA ANNONCE LE LANCEMENT D’UN JOURNAL ÉCONOMIQUE, L’INFO APS LA FÉDÉRATION SÉNÉGALAISE DE FOOTBALL VA VERSER 343.748.000 FRANCS CFA AUX ARBITRES ET AUX CLUBS GNA COVID-19 control: Sunyani hawkers complain about closure of Bosoma market

Afrique du Sud: Pas de suppression massive d’emplois dans le secteur public (Ramaphosa)


  18 Septembre      5        Job (176),

   

Johannesburg, 18/09/2018 (MAP)- Le gouvernement sud-africain ne compte pas procéder à des suppressions massives d’emplois dans le secteur public pour faire face à la grave crise économique et financière qui affecte le pays, a indiqué le président sud-africain Cyril Ramaphosa.
«Aucune opération de suppression massive d’emplois dans le secteur public n’est prévue par le gouvernement», a dit Ramaphosa qui s’exprimait devant le congrès de la centrale syndicale du COSATU, la plus puissante de ce pays d’Afrique australe.
L’économie sud-africaine est entrée en récession technique suite à un recul de 0,7 pc du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre de l’année en cours, alors que les prévisions tablaient sur une croissance de 0,6 pc. Cette performance négative fait suite à une contraction de 2,6 pc au trimestre précédent.
Cette récession indique un ralentissement prolongé de l’activité économique dans ce pays désigné parmi les plus industrialisés du continent africain.
Ce ralentissement intervient dans un contexte politique, économique et social tendu, marqué par une aggravation des déficits sociaux qui plombent ce pays, avec notamment un chômage touchant près de 30 pc de la population active.
Les médias locaux avaient rapporté que le gouvernement Ramaphosa entend procéder à une vaste opération de suppression d’emplois dans le secteur public dans le cadre de mesures d’austérité.
«Le ralentissement économique et l’affaiblissement des revenus ne doivent pas être réglés d’une manière qui risque de mettre en danger l’avenir des travailleurs du secteur public», a dit Ramaphosa devant les congressistes du COSATU, la centrale syndicale qui a joué un rôle centrale pour le maintien du Congrès National Africain (ANC) au pouvoir depuis la fin de l’apartheid en 1994.
AO

Dans la même catégorie