NAN NNPC boss justifies amendment of Deep Offshore Act NAN Fertility decline imperative for achieving demographic dividend – Don NAN Army, ISS partner on Lake Chad, Sahel region security challenges NAN AU Boundaries: Germany to spend 18m euros to enhance peace, security NAN World Toilet Day: Minister urges governments to provide eco-friendly sanitary facilities NAN Insurgency: NAF to receive 18-aircrafts to boost air asset -Air Chief APS LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE PROJET DE LOI PORTANT REPORT DES ÉLECTIONS LOCALES APS LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE PROJET DE LOI PORTANT REPORT DES ÉLECTIONS LOCALES APS THIÈS : LE PRIX DU PAIN MAINTENU, CELUI DE LA FARINE MAJORÉ DE 200 FRANCS APS THIÈS : LE PRIX DU PAIN MAINTENU, CELUI DE LA FARINE MAJORÉ DE 200 FRANCS

Afrique du Sud: Le gouvernement veut créer plus de 800.000 emplois sur les deux prochaines années


  9 Octobre      4        Job (139), Politics (5589),

   

Rabat, 09/10/2018 (MAP)- Le gouvernement sud-africain a indiqué, mardi, qu’il prévoit la création de 825.000 emplois directs et indirects sur les deux années qui viennent, et ce en dépit d’une conjoncture économique difficile marquée notamment par un ralentissement prolongé.
Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Rob Davies, qui a fourni ces prévisions, a expliqué que ces dernières sont basées sur des interventions prévues par le gouvernement et les partenaires sociaux dans les accords conclus lors de la conférence nationale sur l’emploi, tenue la semaine dernière.
Lors de ce sommet, le président Cyril Ramaphosa a annoncé un train de réformes visant à créer 275.000 emplois supplémentaires par an, dans le but de réduire un chômage de plus en plus endémique dans le pays.
La convocation de ce conclave témoigne de l’ampleur du problème, qui ne cesse de s’aggraver depuis la fin officielle de l’apartheid il y a plus de deux décennies. Selon les derniers chiffres officiels, ce taux frappe plus de 27 pc de la population active. Des sources indépendantes estiment que ce taux atteint plus de 50 pc des jeunes dans les zones défavorisées où vit la majorité noire.
Les organisations internationales, dont la Banque mondiale, demandent depuis des années aux autorités sud-africaines de prendre des mesures pour lutter contre le chômage élevé et les inégalités toujours criardes dans le pays.
Au début de l’année en cours, la Banque mondiale avait insisté que l’amélioration de la qualité de l’éducation de base et l’intégration spatiale étaient deux interventions importantes pour réduire les inégalités et soutenir la création d’emplois en Afrique du Sud.

Dans la même catégorie