ACP L’APACO salue la mesure réduisant le taux d’intérêt d’octroi des crédits aux PME et PMI en RDC ACP Tenu prochaine de la 12ème session plénière de l’IDAKI prévue du 28 au 29 octobre au Kivu ACP 12 milliards de FC pour la deuxième émission d’adjudications des bons de trésor ACP Ituri : remise de non vivres à 1360 ménages déplacés de Mahagi ACP Le Premier ministre Sylvestre Ilunga promet de travailler pour l’intérêt des Congolais ACP La HASCO présente ses condoléances aux familles des victimes de l’accident de Mbanza-ngungu AGP Sport/Natation : l’île Kassa abrite la FINA DAY AGP Kaloum/Éducation : Mettre de la rigueur au niveau des classes intermédiaires », dixit le DCE APS SEMAINE DU CINÉMA SÉNÉGALAIS À LA HAVANE DU 23 AU 28 OCTOBRE PROCHAIN APS ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET CADRE DE VIE AU MENU D’UN COLLOQUE

Afrique du Sud: Le secteur clé des mines sous d’énormes pressions (Fitch Solutions)


  9 Octobre      8        Economy (6282),

   

Johannesburg, 09/10/2018 (MAP) – Le secteur minier, l’un des moteurs de la croissance économique en Afrique du Sud, subit d’énormes pressions, qui freinent sa croissance, en dépit des efforts fournis par le gouvernement en vue de le relancer, estime mardi Fitch Solutions Macro Research, filiale de l’agence internationale de notation, Fitch Ratings.
Le secteur minier continuera de subir ces pressions, en dépit des interventions positives du gouvernement, a dit Fitch Solutions.
Le secteur joue un rôle important dans l’économie sud-africaine, contribuant 8 pc au Produit Intérieur Brut (PIB) et employant plus de 5 pc de la main d’œuvre du pays. Le secteur s’accapare 16 pc des investissements étrangers dans le pays.
Selon Fitch Solutions, le plan de relance économique dévoilé récemment par le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, aura un impact limité sur le secteur. Dans le cadre de ce plan, le secteur minier devra bénéficier d’un fonds d’investissement de l’ordre de 400 milliards de rands (1 dollar US = environ 14 rands) pour le développement des infrastructures.
«L’effort de Ramaphosa de redynamiser la croissance du secteur ne devra pas avoir un impact important sur l’industrie qui souffre d’un déclin chronique», a dit Fitch Solutions.
Les mesures prévues dans le plan de relance ne seront pas suffisantes pour relancer l’investissement dans le secteur, poursuit la même source, citant parmi les freins au décollage du secteur, les réglementations restrictives annoncées récemment par le gouvernement sud-africain.
A l’instar des autres pôles de l’économie sud-africaine, le secteur minier continue de subir l’impact de l’incertitude politique qui prévaut dans le pays. Alors que le secteur a contribué positivement au PIB au deuxième trimestre de l’année en cours, la production minière a chuté de 5,2 pc en juillet dernier.
Fitch Solutions s’attend à une faible croissance de 0,8 pc du secteur entre 2019 et 2022.

Dans la même catégorie