ANG “Evolução dos direitos humanos no país é caracterizado por avanços e recuos nos últimos tempos” ,diz Mireya Peña Guzmán ANP Retour à Niamey du chef de file de l’opposition Hama Amadou ANP La 6ème Réunion du Comité de pilotage paritaire ministérielle de l’initiative sur la gouvernance en matière de sécurité (SGI) 2019 AGP Sports-CAN 2021 : La Guinée affronte le Mali ce jeudi AGP Première Assemblée Générale à Dakar du Réseau africain de la commande publique ( RACoP) AGP Guinée-Elections : 4ème Réunion du CIP sur le processus électoral ATOP L’UNION DES HANDLERS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST EN ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE A LOME ATOP RENCONTRE D’ECHANGES ENTRE LES DELEGATIONS DE L’IRB ET DU DEA ET LES AUTORITES DU SECTEUR MARITIME DU TOGO : LES TRAVAUX ONT DEBOUCHE SUR DES RESOLUTIONS ET RECOMMANDATIONS ATOP PROBLEMATIQUE DE LA PRESTATION DES SERVICES PUBLICS EN AFRIQUE ET DANS LES PAYS ARABES : LES DELEGUES DE L’AFRECON EN CONCERTATION A LOME ANA Nigeria,Tanzania, Kenya youths emerge winners of nuclear technology video competition

Assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat: Quatre-vingt-deux institutions présentent leur rapport de gestion


  18 Octobre      7        Businesses (182), Economy (5562),

   

Ouagadougou, 18 oct. 2018 (AIB)- La 19e Assemblée générale (AG) des Etablissements publics de l’Etat (EPE) a ouvert ses travaux jeudi, au cours desquels 82 institutions soumettent, à l’examen, leur rapport d’activités et leur état financier de 2017.

Selon le Secrétaire général (SG) du ministère en charge de l’Economie et des Finances, Abel Somé, présentateur du rapport sur la gestion des EPE, exercice 2017, 82 structures publiques ont pu transmettre leur rapport de gestion et leur état financier, à cette 19e AG.

Il a précisé la séance annuelle verra l’examen des rapports d’activités des conseils d’administration de 99 EPE dont dix -sept( 17) Fonds nationaux (FN) ainsi que l’audition de quatre(4) rapports d’explication.

Pendant deux jours, les acteurs des services publics vont rendre compte de leur gestion, s’appesantir sur leurs difficultés et envisager des pistes idoines pour le bon fonctionnement de leurs établissements

Le présentateur du document affirme que le montant total des recettes s’élèvent à 207,243 milliards de FCFA pour l’année 2017 contre 182, 94 milliards de FCFA en 2016, soit une hausse de 13 ,28%.

En ce qui concerne les dépenses, il signale un montant de 160, 833 milliards de FCFA en 2017 contre 139, 955 milliards de FCFA en 2016 soit une hausse de 14, 92%

Pour les fonds nationaux, Abel Somé, a indiqué que le montant des recettes en 2017 s’élève à 101, 935 milliards contre 35, 452 milliards de FCFA en 2016 d’où une augmentation de 187, 53% entre 2016 et 2017.

Quant aux dépenses(FN) il révèle qu’elles se chiffrent à 30, 055 milliards de FCFA en 2017 contre 62 ,925 milliards de FCFA en 2016 soit une baisse de 52, 24%

A en croire l’AG des EPE, la situation dans l’ensemble est satisfaisante malgré les difficultés rencontrées par les structures publiques.

Selon le chef gouvernement, Paul Kaba Thiéba, la 19e assise constitue un cadre d’échange constructif sur les bonnes pratiques en matière de gouvernance et de gestion rationnelle des finances publiques.

D’après lui, le budget-programme, qui est l’approche consistant à rendre compte, se caractérise par une responsabilisation plus accrue des acteurs dans l’administration. Il a précisé que cela a permis une amélioration de la lisibilité de l’action publique, pour un contrôle plus efficace.

Le PM a également précisé que les EPE doivent l’approprier pour la quête perpétuelle de meilleurs résultats, la transparence et la rigueur dans la gestion des ressources publiques.

Paul Kaba Thiéba, a expliqué que la 19e AG des EPE, placée sous le thème «Quelles contributions des établissements publics de l’Etat dans la mise en œuvre du budget- programme», vise à inviter les institutions publiques sur leur rôle déterminant à soutenir davantage la croissance économique et améliorer le bien- être des populations.

«J’invite tous les autres EPE qui sont toujours redevables à observer la même diligente afin d’éviter l’accumulation des arriérés qui constitue un handicap à la bonne gestion des ressources financières», a-t-il soutenu.

Le chef du gouvernement, qui s’est réjoui des résultats obtenus, a signifié que la rencontre consiste à trouver des solutions aux difficultés rencontrées par les établissements publics dans leur fonctionnement.

Il a, enfin, souligné que dix -sept EPE sont en dessous de la normale et le cadre de dialogue va permettre aux animateurs de la vie de définir des nouvelles orientations pour une gestion saine de leur structure.

Agence d’information du Burkina

no/ak

Dans la même catégorie