APS MÉCANISMES DE FINANCEMENT : AMADOU HOTT VISITE TROIS ENTREPRISES BÉNÉFICIAIRES APS DES MAÎTRES CORANIQUES VONT DISTRIBUER 97000 OUVRAGES ISLAMIQUES DANS LE PAYS APS COVID 19 : DES KITS SANITAIRES OFFERTS À 150 ARTISANS DE KAFFRINE ACAP Le Porte-parole Vladimir Monteiro revient sur l’opération d’enregistrement sur la liste électorale ACAP La République Centrafricaine s’approche de la barre de 4.000 cas du COVID-19 avec 47 décès ANGOP Covid-19: Angola regista mais dois óbitos e 24 casos positivos ANGOP Presidentes de Angola e da África do Sul falam da Covid-19 GHANA NDPC launches maiden Ghana Integrated Infrastructure Database portal GNA Ghana’s Greatest Entrepreneurs, Business and Corporate Executives to be honoured GNA Fish farmers in Kwahu area seek market for produce

Un gendarme et un assaillant tués dans l’attaque du poste de la gendarmerie de Barani


  18 Octobre      9        Leadership Africain (1351),

   

Dédougou, 18 oct. 2018 (AIB)- Un gendarme a perdu la vie et un assaillant abattu dans l’attaque du poste de la gendarmerie de Barani, province de la Kossi, par des individus non identifiés, dans la nuit du mercredi à jeudi aux environs de 22 heures 30 minutes, a appris l’AIB de source sécuritaire.

La même source précise que le corps du gendarme a été évacué à la morgue de Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, ajoutant que deux blessés ont été également enregistrés du côté des gendarmes.

Les deux blessés dont l’un atteint au bras et l’autre ayant a eu une fracture à la cuisse, précise-t-on, ont été évacués au Centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou pour être stabilisés avant leur évacuation à Ouagadougou pour une meilleure prise en charge.

Une autre source proche de la localité, située non loin de la frontière avec le Mali, confie à l’AIB que trente minutes avant l’attaque, les assaillants ont fait des tirs de sommation afin de faire fuir les gendarmes sans y parvenir.

C’est à la suite de ces tirs de sommation, indique ce témoin, que des échanges de coups de feu bien nourris de plus d’une heure ont eu lieu entre les terroristes et les Forces de défenses et de sécurité (FDS).

L’informateur de l’AIB poursuit que les terroristes sont revenus sur les traces de leur forfaiture dans la même nuit aux environs de 6 heures du matin dans le but de réussir leur mission, mais ils ont encore été repoussés par les gendarmes.

Depuis un certain temps, les attaques terroristes deviennent récurrentes au Burkina Faso, occasionnant des victimes aussi bien du côté des FDS que des populations civiles.

Agence d’information du Burkina

Dans la même catégorie