ANP Le chef de l’État reçoit la Représentante du secrétaire général de L’ONU pour la Guinée Bissau APS MAGAL DE TOUBA : 703 INDIVIDUS ARRÊTÉS POUR DIVERSES INFRACTIONS (POLICE) APS A TOUBA, L’ACMU VULGARISE SES OFFRES APS ALIOUNE SARR ÉVOQUE DES PISTES DE RELANCE DU PÔLE SINE SALOUM ACAP Quatorze éléments armés appréhendés à Birao par la MINUSCA remis à la justice NAN World Food Day: Expert advocates increased funding of agric to create jobs NAN Buhari inaugurates 2020 Armed Forces Emblem with N10m donation ANP Le Niger se dote d’une loi réprimant les infractions relatives au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction AIP De nombreux accidents dans les rues d’Issia liés à l’âge des conducteurs (Comité) Issia_Comité départemental de sécurité AIP La secrétaire d’État auprès du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant aux côtés des sinistrés de Grand-Bassam

Meilleure journaliste 2018 au Burkina: Fleur Birba lauréate en presse écrite et en ligne


  22 Octobre      16        Editor's choice (1018), Media (760), Society (12115),

   

Ouagadougou, 21 oct. 2018 (AIB) – La journaliste Fleur Birba du quotidien public Sidwaya a remporté le prix de la meilleure journaliste, catégorie presse écrite et presse en ligne au Burkina Faso, décerné par le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP/NZ), a-t-on appris dimanche, auprès de l’intéressée.

«C’est grâce à mon œuvre intitulée : +Déguerpis de Konkounfouanou : des réfugiés sans abris depuis deux ans+, publiée le 4 juillet 2017, que j’ai remporté le premier prix dans la catégorie presse écrite et en linge», a confirmé la lauréate, jointe au téléphone par l’AIB.

Fleur Birba précise également que le prix lui a valu la somme de 500 mille FCFA et un trophée.

Quant au prix de la meilleure journaliste 2018 (toutes catégories confondues), d’une valeur de 1 million 500 mille FCFA, il est revenu à Emeline Zougmoré de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB-Radio), par ailleurs, lauréate dans la catégorie radiodiffusion.

La meilleure journaliste de l’année l’a été grâce à son œuvre intitulée «Le rapt des filles à l’Est du Burkina» qui a obtenu la plus forte note (15 sur 20). Emeline Zougmoré succède ainsi à Abibata Ouara, des Editions Sidwaya, grande lauréate de l’édition 2017.

Les prix ont été décernés samedi, dans la soirée, en marge de la Journée nationale de la liberté de presse, commémorée chaque 20 octobre au Burkina Faso.

Le prix de la meilleure journaliste a été initié par le Centre national de presse–Norbert Zongo (CNP-NZ). Il  vise à encourager la pratique du journalisme par les femmes.

Dans la même catégorie