AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence INFORPRESS Porto Novo: Borboleta “tuta absoluta” dizima culturas de tomate e repolho com prejuízos de milhares de contos AIP Côte d’Ivoire/ La seconde phase d’un projet de prévention contre les grossesses non désirées lancée à Méagui INFORPRESS Fogo: Master plan de turismo das ilhas do Fogo e da Brava identifica duas dezenas de projectos prioritários AIP Consultation populaire sur les causes des crises sociales à Divo APS POUR UNE ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE GRATUITÉ DE LA CMU AIP Lancement à San Pedro des travaux d’aménagement d’espaces publics APS MANSOUR FAYE PRÔNE LA RÉORGANISATION DE LA CMU INFORPRESS São Vicente: Projecto “Iniciativa de pesca costeira- África Ocidental” coloca tónica sobre papel das mulheres neste sector

Julie Payette plaide pour la cause de la femme burkinabè


   

Ouagadougou, 24 oct. 2018 (AIB) – La Gouverneure générale du Canada Julie Payette a plaidé mercredi à Ouagadougou devant les Parlementaires burkinabè, pour la cause de la femme burkinabè, a-t-on constaté.

La Gouverneure du Canada qui était face aux députés burkinabè mercredi soir, a fait un bref rappel de son tête-à-tête avec le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré dans la matinée.

«Avec le président du Faso les discussions ont porté sur les intérêts des deux pays : le développement économique et social, le service aux populations, mais la lutte contre la pauvreté, l’accès à l’éducation pour tous, une priorité pour votre pays essentiel pour son développement et sa prospérité», a-t-elle rappelé.

Elle a poursuivi que les discussions ont également concerné «le renforcement des valeurs démocratiques et l’importance de la place et de la santé des femmes».

«Nous avons aussi discuté du rôle crucial que joue la science, le savoir, la technologie, l’innovation dans le processus de développement de votre pays», a ajouté l’hôte du Burkina Faso.

En astronaute avertie, Julie Payette a relevé que «les frontières sont une invention. De la navette spatiale, on ne voit pas où un pays commence, ni où il finit. Nous partageons tous inexplicablement le même vaisseau spatial planétaire, notre planète. C’est la raison qui fait que la collaboration entre nous est si importante».

Le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé qui s’était exprimé avant la Gouverneure du Canada avait relevé que «le renforcement de la démocratie burkinabè passe nécessairement par des réformes ambitieuses et courageuses qui prennent en compte la question du genre».

Pour le premier responsable du Parlement burkinabè, «c’est dans cette perspective que le Parlement a entrepris de relire son règlement en faveur, entre autres, d’une meilleure représentativité des femmes parlementaires dans les instances de décision».

«Il organisera très prochainement un forum national sur l’autonomisation des femmes. Cette rencontre permettra aussi de réfléchir à la création de sièges parlementaires dédiés aux femmes», a expliqué M. Sakandé.

as/ak

Dans la même catégorie