AIP Les secrétaires de section de la coordination RHDP-Gbêkê 2 dotés de motos AIP Le ministre de l’Enseignement supérieur présente le projet  »Fonsti » aux députés AIP Besoin de plus de 10 milliards pour la mise en œuvre du Plan stratégique de développement du Gôh AIP Aka Aouélé satisfait de l’avancement des travaux de construction du CHR d’Aboisso AIP La jeunesse RHDP de Daloa mise en mission pour réussir l’enrôlement sur la liste électorale AIP Covid-19 : Aimée Zébéyoux offre des vivres à 108 villages du département de Gagnoa AIP L’enrôlement de 259 mille nouveaux majeurs attendus par le RHDP sur la liste électorale en juin AIP Covid-19 : Une ONG apporte son soutien à une cinquantaine de ménages à Yaosséhi AIP Deux structures de promotion des PME inaugurées à San-Pedro APS CAS ASYMPTOMATIQUES : ABDOULAYE DIOUF SARR ET SIDIKI KABA VISITENT LES CENTRES DE TRAITEMENT DE GUÉRÉO ET DE THIÈS

Le projet de bitumage de la route Bondoukou-Soko-frontière du Ghana présenté à la population de Bondoukou


  29 Octobre      32        Economy (7596), Photos (3522), Society (16478),

   

Abidjan, 29 oct (AIP) – Le projet de bitumage de la route Bondoukou-Soko-frontière du Ghana a été présenté à la population, lors d’une séance de consultation publique, samedi, à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo).

Selon Abou Ouattara, consultant en environnement au cabinet Fadi Merheb, mandaté par l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE), il est prévu de construire un axe de 11, 5 km de deux voies avec des accotements de deux mètres et 1,80 m en agglomération.

Il a indiqué que  le bitumage de cet axe d’une emprise de 40 mètres permettra le désenclavement de Soko et la facilitation de la circulation des biens et des personnes. « Nous voulons redorer le blason et donner fière allure à l’entrée de notre pays », a-t-il fait savoir.

M. Ouattara a relevé les impacts négatifs que provoquera le bitumage de l’axe avec la destruction des biens des personnes, notamment les maisons et les plantations situées de part et d’autre de la nouvelle route bitumée.

« Ces destructions de biens seront suivies d’une indemnisation des personnes qui sont en train d’être recensées », a-t-il rassuré.

En juillet,  une mission de la Banque africaine de développement (BAD) l’AGEROUTE était présente à Bondoukou afin d’évaluer la faisabilité du projet de bitumage de cet axe important pour les échanges commerciaux entre les deux pays.

zaar/ask

Dans la même catégorie