NAN New York Consulate beg Nigerians to claim over 1,000 uncollected E-Passports NAN Buhari receives report of Marwa’s Presidential Committee on Drug Abuse NAN Aisha Buhari unveils Int’l Mascot for 2020 world para-powerlifting championship NAN Aisha Buhari unveils Int’l Mascot for 2020 world para-powerlifting championship GNA Network of Women Leaders of African News Agencies inaugurated GNA Nations should join hands to eliminate learning poverty GNA GSA working to remove bottlenecks in export trade GNA Incorporate mental healthcare into primary healthcare- Psychologist MAP Climate Chance à Accra : plus de 200 municipalités de 36 pays adhèrent à la Convention des maires en Afrique subsaharienne LINA Rural Women Appeal For More Empowerment; Embark On Projects In Two Counties

Le projet de bitumage de la route Bondoukou-Soko-frontière du Ghana présenté à la population de Bondoukou


  29 Octobre      32        Economy (6128), Photos (3183), Society (12115),

   

Abidjan, 29 oct (AIP) – Le projet de bitumage de la route Bondoukou-Soko-frontière du Ghana a été présenté à la population, lors d’une séance de consultation publique, samedi, à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo).

Selon Abou Ouattara, consultant en environnement au cabinet Fadi Merheb, mandaté par l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE), il est prévu de construire un axe de 11, 5 km de deux voies avec des accotements de deux mètres et 1,80 m en agglomération.

Il a indiqué que  le bitumage de cet axe d’une emprise de 40 mètres permettra le désenclavement de Soko et la facilitation de la circulation des biens et des personnes. « Nous voulons redorer le blason et donner fière allure à l’entrée de notre pays », a-t-il fait savoir.

M. Ouattara a relevé les impacts négatifs que provoquera le bitumage de l’axe avec la destruction des biens des personnes, notamment les maisons et les plantations situées de part et d’autre de la nouvelle route bitumée.

« Ces destructions de biens seront suivies d’une indemnisation des personnes qui sont en train d’être recensées », a-t-il rassuré.

En juillet,  une mission de la Banque africaine de développement (BAD) l’AGEROUTE était présente à Bondoukou afin d’évaluer la faisabilité du projet de bitumage de cet axe important pour les échanges commerciaux entre les deux pays.

zaar/ask

Dans la même catégorie