INFORPRESS Saúde: Arranca nesta segunda-feria o IIº Inquérito de Doenças Não Transmissíveis INFORPRESS PP apela às autoridades para investigarem possíveis vendas obscuras de terrenos por ex-autarca da Boa Vista MAP Harmattan : Le Ghana sous l’effet du vent d' »hiver » MAP Les résultats consolidés au 31 décembre 2019 du Groupe Maroc Telecom en dix points-clés AIP Léopoldine Coffie lance une opération de recensement des nouveaux majeurs à Gonaté INFORPRESS Maio: Câmara Municipal inaugura praça na localidade de Cascabulho INFORPRESS Fogo: Agentes da brigada de investigação criminal de Sotavento capacitados numa acção de formação de cinco dias LINA NPP Gives Thumbs Up To Sen. Johnson As Candidate In Bomi – VP Taylor MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) AIP Le capitaine Hobi Aké Adou officiellement investi 32ème chef du village de Grand Alépé

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  2 Novembre      16        Environment (1274), Sustainable Development (1908),

   

Dakar, 02/11/2018 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du vendredi 2 novembre :

Sénégal :

La ville de Diamniadio, près de Dakar, abrite vendredi le forum de lancement de la caravane de la Convergence ouest-africaine des luttes pour la terre, l’eau et les semences (CGLTEOA), annonce un communiqué.

Le forum  »sera une occasion de faire un plaidoyer sur des thèmes liés au foncier, à l’agro-écologie, aux semences paysannes, à la migration et aux APE’’, les accords de partenariat économique entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, précise la même source.

Gabon :

Le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS) et le Groupe industriel panafricain Eranove ont signé, avec le gouvernement de la République Gabonaise, une convention de concession pour de la production d’eau potable et deux contrats d’achat d’énergie électrique.

Ce contrat porte sur le financement, la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance d’une nouvelle unité de production d’eau potable d’une capacité de production de 140 000 m3 par jour, située dans la province de l’Estuaire dont Libreville est le chef-lieu.

Togo:

La société française EDF a signé récemment avec BBOXX à Lomé, un accord aux termes duquel elle prend une participation de 50% dans l’entreprise britannique, présente sur le marché togolais depuis décembre 2017. BBOXX commercialise des kits solaires qui permettent aux ménages sans accès au réseau électrique de s’éclairer et de faire fonctionner des appareils domestiques de basse consommation.

Cet investissement d’EDF au Togo vise à permettre le développement de l’électrification dans le pays.

Le Togo a dans le viseur d’atteindre un taux d’électrification de 50% à l’horizon 2020 et de 90% en 2030. Une ambition pour laquelle les autorités se battent à travers un programme de modernisation du circuit de distribution des énergies.

Côte d’Ivoire :

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka, a procédé, lundi, à l’ouverture des premières journées scientifiques (JSP) sur la gestion des pesticides obsolètes en vue de protéger l’environnement et la santé humaine.

Axées sur le thème « Utilisation des pesticides en Afrique : état des lieux et perspectives de réduction des produits de synthèse », ces journées, organisées dans le cadre du Projet de gestion des pesticides obsolètes de Côte d’Ivoire (PROGEP-CI), ont pour objectif général de faire l’état des lieux des acteurs, de la recherche ainsi que des résultats obtenus sur les pesticides en Côte d’Ivoire et dans certaines régions en Afrique.

Selon le Ministre Séka Séka, cette rencontre intégrant la troisième composante du projet de gestion des pesticides obsolètes à savoir la promotion des alternatives aux pesticides répond à la vision du chef de l’Etat, Alassane Ouattara de lutter contre les produits chimiques et des déchets dangereux.

Kenya:

Les autorités kényanes souhaitent accroître les exportations de produits horticoles vers le marché américain, dans le cadre d’une stratégie visant la diversification des débouchés.

Une délégation de responsables de l’industrie devrait rencontrer l’équipe de direction du Département américain de l’agriculture (USDA), ainsi que d’autres agences traitant des questions relatives à l’agriculture et au commerce.

«Nous voulons augmenter les volumes et nous allons probablement négocier afin de commencer par exporter les produits que nous n’envoyons pas encore», affirme Esther Kimani, en charge de la délégation kenyane.

Les USA absorbent moins de 10% des exportations horticoles kenyanes malgré l’accès en franchise de droits de douane accordé au pays d’Afrique de l’Est en vertu de l’AGOA.

En 2017, les produits horticoles dont principalement les fleurs coupées ont fourni environ 1,2 milliard $ à l’économie kényane.

Le sous-secteur contribue pour près de 1,6% du PIB et emploie 500 000 personnes d’une manière indirecte.

LC

Dans la même catégorie