GNA GJA condemns threat against Parliamentary Press Corps GNA Parliament and media must cooperate in the national interest – Ayeboafoh GNA GNA partners Nestle Ghana on social campaign on iron deficiency GNA Countries must be ready to deal with possible first case – WHO GNA Practice good lifestyles and eating habits-Prof Akosa GNA Lancaster University Ghana appoints Prof McIver as new Provost GNA Award scholarships to poor but brilliant students – GRASAG GNA Parliament approves proposed $993m multi-purpose Pwalugu Dam project GNA Internal Auditors need autonomy to end corruption- Domelevo GNA Keep MoMo Wallet pins secretly – MTN

L’AIM affirme son soutien au mouvement mutualiste burkinabè


  5 Novembre      13        Migration (817), Photos (3246), Society (13304),

   

Ouagadougou, 05/11/2018 (MAP) – Le vice-président de l’Association internationale de la mutualité (AIM) en charge de la région Afrique et Moyen-Orient, le Marocain, Abdelaziz Alaoui, a affirmé le soutien de cette organisation mondiale au mouvement mutualiste du Burkina Faso.

M. Alaoui, également président du Conseil d’administration de la Caisse mutualiste interprofessionnelle marocaine (CMIM), a tenu ces propos lors des différentes entrevues qu’il a eues, vendredi à Ouagadougou, avec les secrétaires généraux de la Primature burkinabè et du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la protection sociale, respectivement, Bamory Ouattara et Souleymane Lengamé, ainsi qu’avec le directeur de la santé et de la protection sociale à l’UEMOA (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest), Mahamane Hamidine.

Lors de ces entretiens qu’il a tenus également avec le président des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina Faso et de la mutuelle des agents de l’Administration des douanes, Evariste Somda, M. Alaoui a fait un plaidoyer de l’AIM en faveur du travail et de l’action de ses membres au niveau national au moment où le Burkina Faso et les autres pays adhérents intensifient leurs efforts en vue de bien mener une politique de couverture de santé universelle.

M. Alaoui a, en outre, rappelé que l’AIM, organisation-cadre de la société, qui regroupe 59 fédérations de mutuelles de santé et d’organismes d’assurance maladie répartis dans 30 pays en Europe, en Amérique Latine, en Afrique et au Moyen-Orient, fournit une couverture sanitaire à près de 240 millions de personnes et ses partenaires, précisant qu’elle (AIM) œuvre en vue de faire face aux défis qui s’adressent à l’arrimage des mutuelles de santé aux politiques de couverture de santé universelle.

Il a, d’autre, part, développé avec ses interlocuteurs, entre autres, les engagements visant le développement de la mutualité, l’adhésion obligatoire et la délégation de gestion, dans l’objectif de porter la voix des mutualistes auprès des décideurs politiques.

Les entretiens de M. Alaoui, auxquels se sont joints, de même, le secrétaire général de la concertation des acteurs de la mutualité du Burkina Faso (CAMUS-BF), Patrice Pamousso, et le président l’ONG burkinabè ASMADE, Gabriel Compaoré, ont été une opportunité pour les deux parties d’exprimer leur engagement constant en faveur de la reconnaissance et du développement du mouvement mutualiste et examiner un nouveau paradigme de gestion des politiques d’aide au développement qui culminera par la validation d’un nouveau document politique de nature à pérenniser les avancées déjà accomplies.

L’AIM a pour mission principale de travailler en collaboration avec les institutions européennes et internationales afin de promouvoir un accès universel aux soins de santé et une protection de la santé basée sur la solidarité et la démocratie.

Elle ambitionne également d’encourager les échanges de meilleures pratiques par le biais de discussions entre ses membres, stimuler l’innovation sociale et promouvoir à la fois le modèle des mutuelles et l’économie sociale et solidaire.

Dans la même catégorie