ANP 678 agents électoraux en formation d’enrôlement de fichiers biométriques pour les régions de Tahoua et Agadez ANGOP Acidentes de viação causam 182 mortos em Angola ANGOP Jogos africanos: Judo angolano conquista bronze AGP Gabon : Des responsables religieux transmettent un mémorandum pour la réconciliation nationale au Premier ministre ANGOP Le ministre des Relations extérieures à Washington ANG Ex-Diretor-geral apela ao governo para dar mais atenção ao órgão ANG Ex-Diretor-geral apela ao governo para dar mais atenção ao órgão AIP Côte d’Ivoire/L’axe routier Agnibilékrou-Tanda dans un état de dégradation avancée AIP Côte d’Ivoire / Mabri réintègre la génération « sêtê » en pays Adjoukrou ANGOP Suisse: L’Angola au sommet sur le climat

La primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU consacrée lors d’une réunion à Addis-Abeba du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA


  6 Novembre      15        African Leadership (301),

   

Rabat, 06/11/2018 (MAP) – La primauté du Conseil de Sécurité des Nations Unies dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales a été consacrée, mardi à Addis-Abeba, lors d’une réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine.

Lors de cette réunion, la délégation marocaine a réaffirmé «la responsabilité première du Conseil de Sécurité des Nations Unies dans la prévention, le maintien, et la consolidation de la paix».

En effet, la primauté du Conseil de Sécurité est un principe consacré par la charte des Nations Unies, le protocole portant création du CPS, ainsi que par les communiqués du CPS, y compris au niveau ministériel, a souligné l’Ambassadeur Mohammed Arrouchi, Représentant Permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA qui préside la délégation marocaine.

Pour rappel, la relation entre le Conseil de sécurité de l’ONU et le CPS s’inscrit dans le cadre global de la coopération entre l’ONU et l’UA, soumise à son tour aux dispositions du Chapitre VIII de la Charte de l’ONU, qui stipule dans son article 54 que « le Conseil de sécurité doit, en tout temps, être tenu pleinement au courant de toute action entreprise ou envisagée, en vertu d’accords régionaux ou par des organismes régionaux, pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales».

La Charte de l’ONU, signée par les Etats africains membres des Nations Unies, et qui est une Charte universelle, insiste sur le rôle principal du CS de l’ONU à l’égard du maintien et de la consolidation de la paix et de la reconstruction post-conflit, y compris en Afrique.

Le Protocole relatif à la création du CPS n’a pas manqué de souligner la primauté du Conseil de Sécurité, ayant à l’esprit les dispositions de la Charte des Nations unies conférant au Conseil de Sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales, ainsi que celles relatives au rôle des accords et organismes régionaux dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et la nécessité de mettre en place un partenariat plus étroit entre les Nations unies, les autres organisations internationales et l’Union africaine, dans la promotion et le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique, rappelle-t-on.

Le Protocole stipule, en outre, dans l’article 17, que « dans l’exercice du mandat qui est le sien dans la promotion et le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique, le CPS coopère et travaille en étroite collaboration avec le CS de l’ONU, qui assume la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales ».

Dans la même catégorie