AGP Gabon : Célébration à Libreville de la journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite Angop L’Exécutif et le FMI signent un contrat de gestion financière Angop L’Exécutif et le FMI signent un contrat de gestion financière APS Gestion des villes: Macky Sall invite les états africains à s’adapter aux solutions innovantes APS Gestion des villes: Macky Sall invite les états africains à s’adapter aux solutions innovantes APS Agriculture intelligente: 80 millions de dollars pour les petits agriculteurs de la CEDEAO APS Agriculture intelligente: 80 millions de dollars pour les petits agriculteurs de la CEDEAO APS ODD: La pêche INN jugée nuisible aux efforts des états mebres de la CSRP APS ODD: La pêche INN jugée nuisible aux efforts des états mebres de la CSRP APS Un accès universel aux services sociaux visé à l’horizon 2024

Le Projet d’appui aux gouvernements ouverts francophones présenté à la presse ivoirienne


  8 Novembre      18       

   

Abidjan, 08 nov 2018 (AIP)- Le Projet d’appui aux gouvernements ouverts francophones (PAGOF) a été présenté à la presse ivoirienne au siège de l’Agence française de développement (AFD), à Abidjan.

La chargée de mission gouvernance de l’AFD à Abidjan, Gaëlle Angot, la coordinatrice du PAGOF Côte d’Ivoire, Nicole Nkoa, et les points focaux société civile et administration du projet Julien Tingain et Chantal Angoua étaient face à une dizaine de journalistes mardi pour une présentation, un bilan à mi-parcours et les perspectives de ce projet.

Lancé en 2017 pour trois ans, le PAGOF est initié par Canal France International (CFI) et Expertise France, et bénéficie d’un financement de 3,5 millions d’euros de l’AFD. Les actions menées ont porté sur la formation de formateurs, l’implication des populations dans la gestion de plusieurs villes à travers des consultations publiques et l’ouverture d’une plateforme en ligne pour des consultations à plus grande échelle.

Le PAGOF découle du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO), une initiative internationale lancée en 2011 et mise en œuvre dans cinq pays à savoir la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Tunisie, le Sénégal et le Maroc.

Le Projet vise à accompagner l’administration, la société civile et les réformes dans la définition et la mise en œuvre d’actions prioritaires, afin de favoriser la transparence de l’action publique et donner aux citoyens. Et ce, notamment grâce au développement numérique et à l’ouverture des données publiques, les moyens de contrôler, superviser et prendre part aux décisions gouvernementales et locales.

« La Côte d’Ivoire n’a pas attendu le Projet pour œuvrer à un gouvernement plus ouvert. De même, après le PAGOF, elle poursuivra les efforts déjà si bien engagés », a assuré Gaëlle Angot, ajoutant que le pays présentera son expérience au Forum de la Paix de Paris les 11 et 13 novembre.

gak/cmas

Dans la même catégorie