ANP Le Niger se dote d’une Politique nationale en science, technologie et innovation ANP Création au Niger d’une Agence de Promotion du Tourisme ANP Covid-19 : Prorogation pour trois mois de l’état d’urgence sanitaire au Niger ANP Niger : Révision du plan de campagne agropastorale 2020 et du programme de cultures irriguées 2020-2021 ANP « Les droits des femmes face à la propagation de la covid-19 » au cœur de la Journée Mondiale de la Population AIP NSOA: 275 élèves officiers et sous-officiers des Douanes présentés au drapeau AIP COVID-19 : La Côte d’Ivoire franchit la barre des 12.000 cas confirmés GNA Voters Registration: Over three million registration recorded so far GNA Be professional not partisan – Police told GNA KMA to set up two sanitation courts

Retour en Ethiopie de l’opposante Birtukan Mideksa après sept ans d’exil


  8 Novembre      9        Politics (8538),

   

Addis-Abeba, 08/11/2018 (MAP) – L’opposante éthiopienne Birtukan Mideksa qui dirigeait l’Union pour la démocratie et la justice, principal parti d’opposition, est rentrée ce jeudi en Ethiopie après sept années d’exil.

Mme Birtukan Mideksa a été accueillie à son arrivée à l’aéroport international d’Addis-Abeba par des membres de sa famille et ses proches, a indiqué une source officielle éthiopienne.

Ancienne juge, Mme Birtukan Mideksa a fondé et dirigé l’Union pour la démocratie et la justice, le principal parti d’opposition. Elle avait été arrêtée et emprisonnée deux fois après les élections législatives de 2005 avec d’autres opposants qui contestaient les résultats de ces élections.

Son retour, a-t-elle déclaré à l’agence de presse officielle ENA, intervient après les reformes politiques entreprises en Éthiopie. Elle s’est dite également déterminée à apporter son appui à l’édification démocratique dans le pays.

Début septembre, un autre opposant est rentré au pays après 11 ans d’exil. Il s’agit de Berhanu Nega, chef de l’ancien mouvement armé Ginbot 7 qui a fait son retour après le retrait de son mouvement de la liste des organisations terroristes par le Premier ministre Abiy Ahmed.

En août dernier, l’activiste Jawar Mohammed, fondateur d’un média d’opposition basé aux États-Unis, a lui aussi retourné dans le pays.

Plusieurs opposants ont été libérés depuis l’arrivée au pouvoir du Premier ministre réformateur Abiy Ahmed, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie