APS LIGUE AFRICAINE : L’AS DOUANES AVAIT RECRUTÉ DEUX BASKETTEURS AMÉRICAINS APS REPRISE DES COURS : LANCEMENT D’UNE OPÉRATION DE DÉSINFECTION DES ÉCOLES À KOLDA APS MOUSSA NDIAYE RACONTE SON 31 MAI 2002 APS COVID-19 : 110 NOUVELLES INFECTIONS SUPPLÉMENTAIRES AIP La mairie d’Adzopé octroie des prêts à une cinquantaine de femmes AIP Des populations sensibilisées à la sécurité sur un chantier de bitumage à San Pedro AIP Une vente groupée de noix de cajou se déroule à Korhogo AIP La coordination RHDP du N’Zi en conclave pour préparer sa victoire à la présidentielle d’octobre 2020 AIP U-Report Bouaké initie une opération de don de sang AIP Covid-19 : La coordination RHDP de Koun-Fao 2 remet des kits sanitaires aux acteurs du système éducatif

AIBD : Plus de deux millions de passagers en onze mois d’exploitation (Ministre)


  9 Novembre      2        Businesses (191),

   

Dakar, 9 nov (APS) – L’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) a reçu 2 109 611 passagers à la date du 31 octobre 2018, soit onze mois après sa mise en service, a indiqué jeudi la ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, Maïmouna Ndoye Seck.

La plateforme aéroportuaire a enregistré près de 25 000 mouvement d’aéronefs et plus de 30 000 tonnes de frêt, a t-elle relevé lors de la cérémonie officielle de remise du certificat d’aérodrome de l’AIBD.

Elle a signalé l’arrivée de cinq nuvelles compagnies aériennes, dont Air Sénégal SA, qui viennent s’ajouter aux trente et une compagnies régulières, deux compagnies charters et cinq compagnies cargo.

 »Ces performances, dès le début de l’exploitation du nouvel aéroport, s’expliquent par les niveaux de sécurité, de sûreté, de qualité de service et de confort garantis par l’AIBD », a fait valoir Mme Seck.

Après l’AIBD, ajoute-t-elle, le programme de réhabilitation des aéroports régionaux du Sénégal, autre axe du projet  »hub aérien », devrait offrir d’autres occasions de remettre des certificats d’aérodromes.

Le travail de reconstruction des aéroports de Saint-Louis, Ourossogui/Matam, Ziguinchor, Tambacounda et Kédougou, permettra d’allonger et d’élargir les pistes, de reconstruire les aérogares et tours de contrôle, a expliqué la ministre.

Elle a annoncé la mise en place d’un balisage diurne et nocturne, des équipements d’aide à la navigation modernes, un système d’approvisionnement en carburant ainsi que des équipements de sécurité tels que les camions de lutte contre les incendies.

Ce programme va, d’ailleurs, être lancé officiellement en décembre prochain à Saint-Louis par le chef de l’Etat, a annoncé la ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires.

Le projet  »hub aérien », relatif à la mise en place d »’une compagnie aérienne nationale forte et viable » est  »également effectif avec le démarrage de la desserte intérieure vers Ziguinchor, depuis le mois d’avril dernier et de la desserte régionale sur l’axe Dakar-Abidjan-Cotonou, au mois d’octobre », selon Maimouna Ndoye Seck.

D’ici la fin de l’année, une dizaine de villes seront desservies par Air Sénégal SA, a dit Mme Seck.

Et dès le mois de février 2019, le développement du réseau intercontinental sera lancé sur la ligne Dakar-Paris-Dakar avec l’un des deux Airbus A330-900 NEO en cours d’acquisition, a-t-elle révélé.

Elle a annoncé que d’autres destinations seront desservies à partir du second semestre 2019, à la réception du deuxième aéronef A330-900 NEO.

 »Tout ceci, pour rappeler que le Sénégal est en train de mettre en oeuvre une politique de développement du transport aérien cohérente, conçue comme support clé du développement économique de notre pays », a soutenu Maïmouna Ndoye Seck.

Dans la même catégorie