ACP La RDC renouvelle les engagements de la Charte des Nations Unies ACP Sept nouveaux cas confirmés d’Ebola dont un agent de santé notifiés vendredi au Nord-Kivu et en Ituri ACP Des éclaircissements sur la nécessité de l’introduction du 2ème vaccin contre le virus Ebola en RDC ANGOP Report du jugement de  »Zeno » dos Santos ANGOP La Commission mixte Angola/Rwanda se réunira fin 2019 ANGOP Chef de l’Etat angolais en route pour New York Map Communiqué du Cabinet royal GNA MTN begins construction of 600-bed girls’ dormitory for TAMASCO GNA Parts of Tumu–Bolga trunk road washed away by flood GNA Parts of Tumu–Bolga trunk road washed away by flood

Africités: L’apport de l’élément humain, irréversible pour une politique urbaine optimale et intégrée (panélistes)


  20 Novembre      8        Sustainable Development (203),

   

Rabat, 20/11/2018 (MAP)- L’apport de l’élément humain est irréversible pour toute entreprise visant à jeter les fondements d’une politique urbaine efficace, optimale et intégrée dans le cadre d’un développement durable inclusif, ont souligné, mardi à Marrakech, des élus africains participant au 8è sommet Africités qui s’est ouvert dans la ville ocre.

« L’interaction, le leadership et l’engagement des citoyens revêtent un caractère prépondérant dans les efforts tendant à surmonter les obstacles et relever les défis inhérents à l’urbanisation » dans les pays africains, ont-ils relevé lors d’un atelier, organisé dans le cadre du 8è sommet Africités, sur la présentation de l’expérience du Ghana en la matière notamment à travers le Programme pilote de la gestion urbaine intégrée (GUMPP).

Bâtir des villes inclusives qui répondent aux normes internationales en matière d’urbanisation requiert une adhésion collective de toutes les composantes de la société – citoyens, autorités publiques et société civile, notant que tout un chacun est tenu de s’acquitter de son rôle pour l’aboutissement de tout projet qui aspire à un développement durable, digne et respectueux de l’environnement, ont insisté les intervenants, sans pour autant négliger l’importance du « partage » entre les partenaires africains pour relever les défis communs dans ce domaine.

Présentant le Programme pilote ghanéen de gestion urbaine, M. Henry Owusu, spécialiste en développement, a fait observer que le GUMPP ambitionne d’améliorer le quotidien des habitants des villes de Kumasi, Sekondi-Takoradi, Tamale et Ho, par l’entremise d’un développement durable qui intègre l’aspect financier, environnemental et social.

Ce projet, financé à coût de plus de 44 millions d’Euros, s’assigne pour objectif aussi de promouvoir de manière effective la gouvernance urbaine en termes de planification stratégique, de gestion locale, et d’organisation interne de l’administration locale, tout en s’appuyant sur une approche proactive et compréhensive, a-t-il indiqué.

Pour la « promotion » urbaine de ces quatre villes, le programme envisage le financement de programmes d’investissements prioritaires, d’activités de renforcement des capacités et de mesures d’accompagnement destinées à garantir une maintenance adaptée des infrastructures, a-t-il précisé, ajoutant que l’intégration des stratégies locales de croissance dans les plans territoriaux est à même de garantir la durabilité du programme.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le sommet Africités réunit 5.000 participants, dont des acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d’autres régions du monde, des ministres en charge des collectivités locales, du logement et du développement urbain et de la fonction publique, ainsi que les autorités et élus locaux, les responsables des administrations locales et centrales, des organisations de la société civile et des opérateurs économiques des secteurs public et privé.

Dans la même catégorie