APS Communauté chérifienne: Plus de 8.000 exemplaires du Coran récités pour la paix dans la sous-région APS Un jeune rugbyman sénégalais signe dans un club amateur GNA Campaign against road accidents is a collective responsibility- MTTD GNA US to provide continuous support to address Ghana’s security concerns GNA US to provide continuous support to address Ghana’s security concerns GNA GPL Week Six Preview: Top four teams clash, Hearts and Kotoko renew rivalry GNA GOC provides support for federations towards Tokyo 2020 Olympics Qualifiers GNA GOC provides support for federations towards Tokyo 2020 Olympics Qualifiers GNA GOC provides support for federations towards Tokyo 2020 Olympics Qualifiers GNA GJA opens nomination for 2019 regional awards

Africités 2018: Les jeunes, acteur incontournable dans les relations entre l’Afrique et l’Europe (Forum)


Rabat, 22/11/2018 (MAP) – La jeunesse constitue un facteur important et un acteur incontournable dans les relations entre l’Afrique et l’Europe notamment en matière de développement local, d’emploi, d’engagement politique, d’éducation et de culture, ont souligné, jeudi à Marrakech, des intervenants au Forum Afrique-Europe des jeunes élus locaux.

Dans le cadre des travaux du 8ème Sommet « Africités », les participants à ce Forum ont affirmé que la jeunesse revêt une importance cruciale pour les États comme pour les collectivités locales africaines et européennes dans de nombreux domaines, notamment l’emploi et l’entrepreneuriat, le développement local, l’engagement politique, l’éducation et la culture.

Approché par la MAP à cette occasion, le conseiller municipal à la Mairie de Grand Yoff (Sénégal), El Hadj Ibrahima Ndiaye, a estimé que la parole de la jeunesse « n’est pas totalement prise en compte », soulignant la nécessité de la représentativité des jeunes au niveau des instances de décisions.

M. Ndiaye a, également plaidé pour l’intégration de la jeunesse africaine dans les objectifs de développement durable, appelant les deux continents à travailler davantage pour agir en parfaite synergie.

Intervenant à cette occasion, l’adjointe au maire et présidente de la commission médias, communication et évaluation de la ville de Sfax (Tunisie), Dhoha Bouzid, a relevé que la jeunesse africaine est particulièrement touchée par les conséquences de la mauvaise exploitation des richesses du continent et de la mauvaise gestion du processus d’urbanisation en Afrique, notant que celles-ci se matérialisent par l’accroissement des inégalités entre les villes, d’une part, et l’exode (urbaine ou l’émigration) d’autre part.

La responsable tunisienne a, dans ce sens, souligné l’impératif de faire de la prospective des territoires africains à même de proposer des alternatives pour la gestion des ressources (humaines et naturelles), la gestion des crises (politiques, sociales, économiques, humanitaires) et de les rendre résilients et durables.

Après avoir mis l’accent sur les 17 objectifs du Développement Durable, Mme Bouzid a indiqué que la localisation de ces objectifs « devrait permettre aux autorités locales de répondre plus efficacement aux attentes des jeunes en terme d’accès aux services de base, d’équité, d’autonomisation », faisant observer que l’essor que connaît les villes africaines doit pourvoir permettre la réduction des inégalités, l’intégration des jeunes et l’expression de leur créativité.

De son côté, le chargé de mission sur la gouvernance et la citoyenneté, au conseil des communes et régions d’Europe (CCRE) Carlos Mascarell Vilar a souligné le rôle majeur de la jeunesse dans les États et dans les gouvernements locaux africains et européens, appelant à renforcer davantage la coopération entre le continent européen et africain à même d’offrir des opportunités meilleures pour la jeunesse des deux continents.

Dans la même catégorie