GNA GJA condemns threat against Parliamentary Press Corps GNA Parliament and media must cooperate in the national interest – Ayeboafoh GNA GNA partners Nestle Ghana on social campaign on iron deficiency GNA Countries must be ready to deal with possible first case – WHO GNA Practice good lifestyles and eating habits-Prof Akosa GNA Lancaster University Ghana appoints Prof McIver as new Provost GNA Award scholarships to poor but brilliant students – GRASAG GNA Parliament approves proposed $993m multi-purpose Pwalugu Dam project GNA Internal Auditors need autonomy to end corruption- Domelevo GNA Keep MoMo Wallet pins secretly – MTN

Côte d’Ivoire: Une association en campagne pour « une alternative citoyenne » auprès de la diaspora ivoirienne


  22 Novembre      4        Society (13304),

   

Abidjan 22 nov (AIP) – L’Association ivoirienne dénommée « Engagement Citoyen, c’est Moi » est en campagne de sensibilisation auprès de la diaspora ivoirienne pour proposer « une alternative citoyenne », indique une note d’information de l’organisation transmise à l’AIP.

Cette initiative du cercle de réflexion Africa new leadership, dénommé « Le pays nous appelle », dirigé par Serge Djibré, vise à tirer la sonnette d’alarme « dans une période où la situation sociopolitique du pays donne des signes de périclité provoquée par le divorce entre les deux principaux partis de la coalition au pouvoir », note le document.

Pour Serge Djibré, la naissance d’une alternative citoyenne est impérative, afin de redonner au citoyen ivoirien, sa place de maître de la cité. Il a aussi appelé au renouvellement de la classe politique, avec l’implication de tous.

« Les citoyens, au-delà des chapelles politiques doivent se retrouver dans une dynamique constructive et proposer des idées neuves aux problèmes prioritaires que sont la pauvreté, la santé, l’éducation, l’emploi, le logement », a-t-il souhaité.

Cette campagne dont la première étape s’est tenue récemment à Washington DC sur le thème : « Côte d’Ivoire 30 ans des même acteurs politiques, quelle alternative ? », se poursuit à Paris depuis mi-novembre.

Dans la même catégorie