AIP COVID-19 : Une brasserie fait divers dons à l’hôpital d’Anyama AIP Le non respect du couvre-feu à Bocanda dénoncé AIP Deux cambrioleurs épinglés à Niakara lors du couvre-feu vol à Niakara ANP Le président de l’Association Islamique du Niger tire sa révérence AIP COVID-19: Deux personnes retranchées à l’intérieur du pays acheminées sur Abidjan APS NGUÉNIÈNE-PEULH RÉAFFIRME SON ADHÉSION AU PRODIMEL APS NGUÉNIÈNE-PEULH RÉAFFIRME SON ADHÉSION AU PRODIMEL APS CHASSÉ-CROISÉ SADIO MANÉ-RAHEEM STERLING ENTRE LIVERPOOL ET REAL APS CHASSÉ-CROISÉ SADIO MANÉ-RAHEEM STERLING ENTRE LIVERPOOL ET REAL AIP #FactCheckingDay 2020 : un site spécial pour répertorier les intox sur le Covid-19

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  23 Novembre      16       

   

Rabat, 23/11/2018 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du vendredi 23 novembre :

Sénégal-Economie-Industrie

La mise en service officielle de la plateforme industrielle internationale de Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de Dakar, constitue ‘’une étape importante’’ dans le développement de cette ville, située dans le département de Rufisque, a déclaré jeudi le président sénégalais Macky Sall.

’’Cette nouvelle plateforme industrielle constitue une étape importante dans le développement du pôle urbain de Diamniadio’’, a-t-il notamment dit à l’occasion de la cérémonie d’inauguration.

+++++

Sénégal-Consommation

Les prix à la consommation au Sénégal ont enregistré une hausse de 2,6% au terme du troisième trimestre 2018 par rapport au deuxième trimestre 2018, selon une note de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

« Cette évolution est conjointement expliquée par celle des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées, des boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants, des services de communication et de loisirs et culture », souligne l’ANSD dans sa note trimestrielle d’analyse sur l’indice harmonisé des prix à la consommation.

+++++

Sénégal-Mines

Le rapport 2017 du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a contribué de façon qualitative à éclairer le débat au Sénégal sur la gouvernance du secteur extractif, a déclaré, jeudi à Dakar, son président, Mankeur Ndiaye.

’’Les données ITIE ont beaucoup contribué de façon qualitative à éclairer le débat public à travers des informations fiables sur la gouvernance du secteur extractif’’, a-t-il dit lors d’une rencontre nationale de présentation du Rapport de conciliation ITIE portant sur l’année fiscale 2017.

+++++

Sénégal-Agriculture

L’agriculture familiale doit demeurer ’’le levier de toute politique publique en matière agricole’’, spécialement en Afrique, a plaidé, jeudi, à Dakar, le directeur exécutif de l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), Cheikh Oumar Bâ.

« Le Sénégal s’est toujours battu pour l’évolution de l’agriculture familiale. Nous, nous avons toujours défendu que l’agriculture familiale doit être le levier de toute politique publique en matière agricole », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, en prélude à la célébration des 10 ans de son organisation.
Gabon-entreprenariat

Le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon Emergent, en partenariat avec la Confédération patronale gabonaise et l’incubateur national JA Gabon vient d’élaborer un livre blanc pour le partenariat au Gabon comprenant 55 propositions.

Ces propositions concernent l’amélioration et le renforcement de l’écosystème d’accompagnement des entrepreneurs et des PME, la réforme du cadre légal et réglementaire de fonctionnement des PME, l’ouverture au grand marché de la commande publique au travers de la sous-traitance locale ou encore l’accompagnement des entreprises gabonaises dans la conquête des marchés régionaux et internationaux.

+++++
Rwanda-Agriculture

Le Rwanda Agriculture Board (RAB) a annoncé le lancement d’une opération de distribution de cinq nouvelles variétés de pommes de terre résistantes aux intempéries au profit des agriculteurs locaux.

« Cette initiative vise à accroître les rendements agricoles », a déclaré le directeur général adjoint du RAB, chargé de la recherche agricole et du transfert de technologie, expliquant que les nouvelles variétés de pommes de terre, importées du Pérou, sont très résistantes à la chaleur.

Cette opération a été lancée en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et le Centre international de la pomme de terre (CIP).
+++++
Rwanda-Banques

L’Autorité kényane des marchés de capitaux a donné son feu vert pour l’inscription de Bank Of Kigali (BK) à la Bourse de Nairobi (NSE).

D’après la presse locale, cette opération de cross-listing devra permette d’élargir significativement la base d’investisseurs de Bank Of Kigali, première banque rwandaise en termes de total bilan.

Le directeur général de l’Autorité kényane des marchés de capitaux, Paul Muthaura a estimé que « cette opération de cross-listing contribuera à accélérer l’intégration des marchés régionaux ».

+++++
Côte d’Ivoire-assurance

La Côte d’Ivoire est le premier marché de l’assurance de la zone de la conférence inter africaine des marchés d’assurance (CIMA), avec 327 milliards FCFA de chiffre d’affaires dont 45% consacrés à l’assurance-vie, au 31 décembre 2017, a indiqué jeudi à Abidjan le président de l’association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire (ASACI), Bakayoko Saliou.

Sur l’ensemble des 14 pays de la CIMA, les entreprises d’assurance implantées en Côte d’Ivoire enregistrent un important chiffre d’affaire comparativement à certains pays, notamment le Cameroun avec seulement 200 milliards FCFA comme chiffre d’affaire, a précisé M. Saliou à l’ouverture de la 2ème édition des journées nationales de l’assurance.

En 2017, a-t-il ajouté, les actifs gérés et injectés dans l’économie nationale par les assureurs se chiffrent à 755 milliards F CFA dont 564 milliards F CFA pour l’assurance-vie. Courant 2017, les sociétés d’assurance ont fourni près de 168 milliards F CFA de prestations aux assurés.

Côte d’Ivoire-infrastructures

Un montant d’au moins 600 millions de dollars, soit environ 345 milliards FCFA, sera mobilisé dans les mois à venir par Afreximbank pour soutenir des projets d’infrastructures routières en Côte d’Ivoire.

« Dans les mois à venir, on pourrait décaisser au moins 600 millions de dollars pour l’infrastructure routière en Côte d’Ivoire », a annoncé le président d’Afreximbank Benedict Oramah au terme d’un entretien avec le président Alassane Ouattara, cité par un communiqué de la présidence ivoirienne.

Cette entrevue a été l’occasion pour les deux parties d’aborder les différentes modalités de la participation de la Côte d’Ivoire à la Foire commerciale intra-africaine, qui se tiendra du 11 au 17 décembre prochain au Caire.
+++++
Nigeria-Aérien

La compagnie low-cost africaine Fastjet a annoncé qu’elle allait réaliser une levée de fonds de plus de 45 millions de dollars pour réduire sa dette et financer son besoin en fonds de roulement.

Le transporteur, qui dessert l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe et le Mozambique, a déjà mobilisé 11,5 millions de dollars, grâce à un placement de 898,4 millions d’actions.

La compagnie a également précisé que son principal actionnaire, Solenta Aviation, a accepté de souscrire 316,7 millions d’actions supplémentaires pour un montant total de 4,1 millions de dollars. Solenta Aviation, une compagnie aérienne basée à Johannesburg, va ainsi porter sa participation dans Fastjet de 29,8% à 54,3%.
+++++
Ghana-Hôtellerie

Le groupe Marriott, propriétaire de la marque Protea, a annoncé l’ouverture d’un nouvel établissement à l’aéroport Kotoka d’Accra au Ghana en 2019. Il deviendra le deuxième hôtel de la marque dans le pays et le premier Protea dans la capitale.

L’hôtel sera situé dans le quartier résidentiel de l’aéroport d’Accra, à proximité des principaux centres diplomatiques, gouvernementaux et commerciaux.

« L’hôtel répondra à la demande croissante d’hébergement de qualité dans la ville de la part des voyageurs d’affaires », explique Volker Heiden, vice-président Afrique de Protea Hotels.
+++++
Ouganda-Kenya-PME

L’Ouganda est la destination privilégiée pour les investissements des petites et moyennes entreprises kényanes qui souhaitent se développer en dehors du pays, indique un nouveau rapport.

L’enquête annuelle Top 100 réalisée en 2018 par Nation Media Group et KPMG montre que 78% des PME locales kényanes ont ouvert des succursales en Ouganda, 59% en Tanzanie et 41% au Rwanda.

Les PME disent que la facilité de circulation des marchandises entre le Kenya et l’Ouganda, la stabilité politique et le soutien mutuel des deux pays en matière d’échanges commerciaux constituent leur principal attrait pour le pays voisin.

En outre, 61% des PME interrogées ont exprimé leur volonté de s’étendre en Ouganda au cours des prochaines années. « Depuis 2009, nous constatons régulièrement que la plupart des PME sont enclines à établir leurs premières opérations en Ouganda puis en Tanzanie. Du point de vue de l’Afrique de l’Est, l’Ouganda reste notre principal partenaire commercial », a déclaré jeudi Maurice Gachuhi, directeur de KPMG Kenya.

Le sondage Top 100 est une initiative conjointe de Nation Media Group et de KPMG lancée en 2007. Il s’agit d’identifier et de reconnaître les entreprises de taille moyenne du pays qui connaissent la plus forte croissance et de célébrer certains des entrepreneurs les plus remarquables.

Dans la même catégorie