AIP Un élève, présumé membre d’un gang à Tiébissou, aux arrêts AIP Une Ong s’engage pour l’école et l’alphabétisation de masse à Oumé AIP Les projets de l’ex-PPU reversés aux départements ministériels MAP Foot/Ligue des champions : la CAF déclare officiellement l’Espérance de Tunis vainqueur de l’édition 2019 MAP Violences xénophobes en Afrique du Sud: Ramaphosa dépêche des Envoyés spéciaux auprès de chefs d’Etat africains AIP Une enquête ouverte sur le projet de renforcement de l’axe routier Bouaké-Daoukro AIP Une centaine de femmes du PDCI rejoignent le RHDP AIP Le Premier ministre lance lundi les travaux d’aménagement du carrefour de l’Indénié AIP Dix motos remises pour renforcer les capacités opérationnelles des forces de sécurité AIP La CEDEAO annonce un milliard de dollars pour lutter contre le terrorisme

Le PARERBA ’’est en phase’’ avec le PSE (préfet)


  1 Décembre      6        Human Development (1291), Society (11288),

   

Dakar, 1er déc (APS) – Le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le Bassin arachidier (PARERBA) qui participe ‘’efficacement’’ à la promotion du capital humain est en phae avec le Plan Sénégal émergent (PSE) , a souligné vendredi, l’adjoint au préfet du département de Mbour (ouest), Alseyni Bangoura.

’’Le PARERBA est bien en phase avec le PSE, puisqu’il est articulé essentiellement sur la jeunesse, alors que l’essentiel des politiques de l’Etat du Sénégal, orientées vers la territorialisation des politiques publiques, tournent autour de cette couche importante dans notre société’’, a notamment dit M. Bangoura.

Il présidait la cérémonie officielle de la caravane ‘’Tekki Tours’’ initiée par l’Agence belge de développement (ENABEL).

Financé par l’Union européenne, le PARERBA, d’un coût de 18 millions d’euros, est un programme de développement mis en œuvre par ENABEL.

Le but de cette caravane est de sensibiliser et mobiliser les jeunes et leurs familles autour des opportunités de réussite et de création d’emplois durables au Sénégal.

Dans sa première étape, la caravane de sensibilisation qui a démarré le 28 novembre dernier, a sillonné les départements de Diourbel, Bambey, Thiès, Tivaouane et Mbour.  Un village ‘’Tekki Fii’’ (réussir ici, en wolof) a été implanté jeudi et vendredi à Mbour au Terrain Touré Kunda communément appelé ‘’Terrain Santessou’’.

Le PARERBA veut lutter contre les ‘’causes profondes’’ de la migration, a soutenu le représentant de la coopération belge au Sénégal, Michel François.

ADE/OID

Dans la même catégorie