APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

Côte d’Ivoire : Les profils de compétences et de carrière des inspecteurs, contrôleurs et des auditeurs internes validés


  6 Décembre      16        Human Development (188),

   

Abidjan, 05 déc (AIP) – Un atelier de validation des profils de compétences et de carrière des inspecteurs, des contrôleurs et des auditeurs internes de l’administration publique s’est tenu mercredi à Abidjan.

Il s’agissait également pour les participants de s’approprier du contenu de l’avant projet de décret portant création et fixant les conditions matérielles d’exercice de l’emploi d’inspecteur et d’auditeur dans l’administration publique et l’avant projet de décret portant institution des échelles de traitement particulier des inspecteurs et des auditeurs de l’administration publique.

Expliquant le contexte de l’atelier, le Directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique, Oka Séraphin a souligné que la directive n° 01/2009/CM/UEMOA du 27 mars 2009 portant code de transparence dans la gestion des finances publiques prescrit la mise en place d’un cadre rénové et harmonisé des finances publiques des Etats membres de l’union économique et monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Pour s’y conformer, a-t-il ajouté, la Côte d’Ivoire qui a entrepris depuis 2014, la réforme de son économie par la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire cohérent susceptible de créer les conditions idoines pour l’exécution des budget-programmes tels que projetés par l’UEMOA.

Il a précisé que le schéma directeur, adopté en mars 2014 est bâti autour de sept axes stratégiques notamment la fiscalité et gestion des recettes de l’Etat, la gestion des dépenses publiques de l’Etat, le systèmes d’informations financières, la passation des marchés publics, la comptabilité et gestion de la trésorerie de l’Etat, les dispositions de contrôles et d’audits internes et externes, la gestion des finances publiques des collectivités territoriales.

Le sixième axe intitulé «dispositions et contrôles et d’audits internes et externes » a pour objectif majeur d’améliorer la transparence et la gouvernance et assurer l’efficacité des mécanismes de contrôles et d’audits internes et externes grâce à la formation et la mise en œuvre de dispositions performants et conformes aux standards internationaux.

M.Oka a relevé que cet axe stratégique a été décliné en plusieurs actions, parmi celles-ci figure en bonne place l’action institué « établir des profils de compétence pour les inspecteurs, les contrôleurs et les auditeurs internes » qui doit être réalisé en 2018 dans le cadre du renforcement des dispositifs de contrôle interne dans l’administration publique ivoirienne.

Dans la même catégorie