MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines AIP Un parlementaire appelle à œuvrer à la consolidation de la paix AIP Vœux du nouvel an au préfet d’Agboville: les forces de défense veulent des locaux plus adaptés AIP Les infrastructures sportives et d’hébergement de la CAN 2023 au peigne fin du comité d’organisation AIP Le Secrétaire d’Etat Koffi N’Guessan sur les chantiers des logements sociaux à Grand-Bassam AIP Le bureau international de l’UPU satisfait des préparatifs du 27 ème congrès d’Abidjan AIP L’ARSTM annonce le recrutement de ses diplômés pour le compte de la marine nationale AIP Amedé Kouakou visite trois grands chantiers de voirie de plus de 57 milliards Fcfa à Abidjan AIP Un comité ad-hoc au lycée moderne 2 d’Adzopé pour lutter contre les violences en milieu solaire

Dynamique Unitaire lance un piquet de grève à Oyem


  10 Décembre      7        Job (157), Society (12282),

   

Libreville, 10 Décembre (AGP) – Le président de la Confédération syndicale «Dynamique Unitaire (DU)» pour la province du Woleu-Ntem (nord), Hubert Zomo Abaga Allogho, a procédé au lancement du piquet de grève de la Confédération, ce lundi à Oyem, le chef-lieu provincial.

Cette manifestation intervient en application de l’une des décisions prises par le Bureau confédéral, le 28 novembre dernier, à l’issue d’une Assemblée générale.

«Nous sommes là pour lancer un piquet de grève suite à la décision du Bureau confédéral de Dynamique Unitaire, qui a voulu que sur toute l’étendue du territoire national, nous puissions commencer la grève générale illimitée afin de dénoncer les maux qui minent le Gabon aujourd’hui», a déclaré M. Zomo Abaga Allogho, lequel s’est employé, micro en main, à sensibiliser le public sur le bien-fondé de la manifestation.

Dans un communiqué en fin de semaine dernière, la section provinciale de DU a invité l’ensemble des travailleurs du public et du parapublic, ainsi que des retraités, à entamer ce lundi, une grève générale de 3 jours (du lundi 10 au mercredi 12 décembre) pour protester notamment contre les mesures d’austérité gouvernementales du 28 février 2018, et l’Ordonnance du 30 août 2018 modifiant et complétant certaines dispositions du Statut général de la Fonction publique. Pour ce faire, la Place des fêtes de la ville sise derrière la tribune officielle, a été choisie comme lieu du piquet de grève par les syndicalistes.

«Nous invitons tous les fonctionnaires et autres agents de l’Etat, dont la main d’œuvre non permanente qui, pour beaucoup aujourd’hui, n’ont pas de salaires depuis un ou plusieurs mois. Nous voulons que l’Etat comprenne que ces mesures d’austérité ne grandissent pas l’agent public», a-t-il clamé.

La Confédération syndicale  »Dynamique Unitaire », réclame notamment le respect de l’article 13 de la Constitution gabonaise (qui traite de l’indisponibilité du président de la République, ndlr), la démission de la Cour constitutionnelle, l’ouverture du dialogue social, l’arrimage de la pension-retraite au nouveau système de rémunération, ainsi que l’annulation des taxes et des impôts prévus dans la Loi de finances 2019.

JRBM

Dans la même catégorie