STP-Press São Tomé e Príncipe lamenta e pede desculpas por vandalismo nas instalações da embaixada de Portugal STP São Tomé e Príncipe e Guiné-Equatorial assinam acordo de empréstimo de 1, 6 milhões de dólares MAP Le Mali salue hautement l’importance qu’accorde le Maroc à la formation des étudiants maliens AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année AGP Marathon du Gabon-2019 : 17 milles places disponibles cette année APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS MAMADOU TALLA VEUT PROMOUVOIR UNE « ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE » ET DE LA « RÉUSSITE » APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS L’UNAPAD, UNE NOUVELLE STRUCTURE DÉDIÉE AU SECTEUR AGROPASTORAL APS OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRÉSOR : LE SÉNÉGAL RÉCOLTE 55 MILLIARDS

Kenya: Lancement à Mombasa du premier projet d’aéroport alimenté à l’énergie solaire en Afrique


  14 Décembre      7        Events (802), Sustainable Development (203),

   

Nairobi, 14/12/2018 (MAP)- Le lancement du premier projet d’aéroport pilote alimenté à l’énergie solaire « Solar-at-Gate » au niveau de l’Afrique, a été donné à l’aéroport international Moi de Mombasa, au Kenya, par le président du Conseil de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), Dr Olumuyiwa Benard Aliu.

Le lancement de ce projet pilote a été donné en marge de la 11ème conférence sur les négociations aériennes ICAN (Air Service Negotiation 2018) de l’OACI, qui se tient actuellement à Nairobi, capitale kényane, avec la participation de quelque 500 délégués représentant plusieurs États, dont le Maroc représenté par une délégation de la Royal Air Maroc (RAM).

Prévus pour une durée de 10 mois, les travaux du projet « Solar-at-Gate » consistent à l’installation d’une centrale photovoltaïque solaire au sol de 500 kW et d’un équipement d’électrification des passerelles télescopiques.

Afin d’éliminer les émissions de dioxyde de carbone, le système sera interconnecté au réseau du terminal de l’aéroport et accordera la priorité à la consommation de l’énergie solaire sur le réseau. L’électricité générée par les panneaux solaires photovoltaïques fournira respectivement l’air conditionné et l’alimentation aux aéronefs amarrés aux passerelles télescopiques. À son plein fonctionnement, l’installation solaire génèrera 820 000 kWh par an et évitera au moins 1 300 tonnes de CO2 de rejet chaque année.

Organisée du 10 au 14 décembre, la 11 conférence de l’ICAN est une rencontre qui offre aux États une plateforme pour mener de multiples négociations ou consultations bilatérales (régionales ou plurilatérales) sur les services aériens.

Elle offre aux participants un espace pour se renseigner sur les tendances actuelles, discuter et échanger des expériences, ainsi que d’excellentes possibilités de réseautage.

C’est la deuxième fois que l’évènement se tient en Afrique et la première fois en Afrique centrale et orientale.

Depuis sa création en 2008, plus de 142 États au total ont participé à ICAN au moins une fois. Pour rappel, plus de 500 délégués avaient assisté à l’édition 2017 qui s’est déroulée au Sri Lanka du 4 au 8 décembre.

Dans la même catégorie