ANGOP Trump encoraja ambiente de negócio atraente ANP Le pipeline international export du Niger-Bénin ANP Lancement mardi à Koulélé (Diffa) des travaux de construction du Pipeline Niger-Benin pour quelques 4 milliards de dollars US NAN NDLEA boss emerges 1st vice chairman of drug enforcement agencies in Africa ANP Le premier ministre et le patronnât pour la continuité du service des transports sur certains axes routiers dégradés ANP La grande muraille ou le « Garou » à la chinoise MAP Biennale de Luanda : L’Angola ouvre ses bras à la paix et accueille la première édition du Forum panafricain pour la culture de la paix MAP Le Professeur marocain Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l’Investisseur arabe APS VERS L’INTÉGRATION DE L’APPROCHE CHAMPS-ÉCOLES-PRODUCTEURS DANS LE DISPOSITIF DE L’ANCAR APS VERS L’INTÉGRATION DE L’APPROCHE CHAMPS-ÉCOLES-PRODUCTEURS DANS LE DISPOSITIF DE L’ANCAR

Le BIT satisfait du programme de lutte contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire


  14 Décembre      6        Job (526),

   

Abidjan, 14 déc (AIP) – Le Bureau international du travail (BIT) a exprimé vendredi, sa satisfaction dans la mise en oeuvre du projet « Engagement et assistance au niveau pays pour réduire le travail des enfants » (CLEAR) en Côte d’Ivoire.

« Je suis très heureux de voir que le cadre institutionnel de lutte contre le travail des enfants qui a été créé depuis plusieurs années est toujours en place, toujours bien actif. La lutte contre le travail des enfants a mûri en Côte d’Ivoire », a dit Francesco D’Ovidio, représentant le BIT à l’atelier de clôture du projet CLEAR, à Abidjan.

Le projet CLEAR couvre 11 pays dans le monde et a démarré en Côte d’Ivoire en avril 2016. L’objectif de ce programme est d’accompagner le gouvernement, de renforcer ses capacités dans la lutte contre le travail des enfants.

« On a eu la possibilité de développer tous les outils qui étaient prévus et surtout de renforcer les capacités du système de suivi. Beaucoup de progrès ont été faits mais il faut pérenniser la lutte », a-t-il ajouté.

Selon le directeur de la lutte contre le travail des enfants, Martin N’Guettia, le projet CLEAR a permis de finaliser toute la phase d’expérimentation de Système de suivi du travail des enfants du pays (SOSTECI).

«On peut dire aujourd’hui que la côte d’Ivoire dispose d’un système qui est fiable, fonctionnel et qui peut désormais permettre à tous les acteurs de travailler dans un cadre bien structuré, à mener des actions en tenant compte d’un certain nombre d’objectifs et cela permet de travailler en synergie », a-t-il relevé.

N’Guettia a aussi signifié que la lutte contre le travail des enfants a progressé et qu’il n’y a pas de nouveau de nouveaux cas signalés. « Nous avons freiné l’entrée des enfants. C’est un indicateur qui nous permet de dire que la stratégie que nous avons adopté est bonne et nous sommes sur la bonne voie. Nous cherchons à renforcer cette stratégie pour avoir davantage des impacts sur le phénomène », a-t-indiqué.

L’atelier va permettre de présenter les résultats du projet CLEAR, en énumérant les acquis et les faiblesses.

Le BIT satisfait du programme de lutte contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire


  14 Décembre      5        Job (526),

   

Abidjan, 14 déc (AIP) – Le Bureau international du travail (BIT) a exprimé vendredi, sa satisfaction dans la mise en oeuvre du projet « Engagement et assistance au niveau pays pour réduire le travail des enfants » (CLEAR) en Côte d’Ivoire.

« Je suis très heureux de voir que le cadre institutionnel de lutte contre le travail des enfants qui a été créé depuis plusieurs années est toujours en place, toujours bien actif. La lutte contre le travail des enfants a mûri en Côte d’Ivoire », a dit Francesco D’Ovidio, représentant le BIT à l’atelier de clôture du projet CLEAR, à Abidjan.

Le projet CLEAR couvre 11 pays dans le monde et a démarré en Côte d’Ivoire en avril 2016. L’objectif de ce programme est d’accompagner le gouvernement, de renforcer ses capacités dans la lutte contre le travail des enfants.

« On a eu la possibilité de développer tous les outils qui étaient prévus et surtout de renforcer les capacités du système de suivi. Beaucoup de progrès ont été faits mais il faut pérenniser la lutte », a-t-il ajouté.

Selon le directeur de la lutte contre le travail des enfants, Martin N’Guettia, le projet CLEAR a permis de finaliser toute la phase d’expérimentation de Système de suivi du travail des enfants du pays (SOSTECI).

«On peut dire aujourd’hui que la côte d’Ivoire dispose d’un système qui est fiable, fonctionnel et qui peut désormais permettre à tous les acteurs de travailler dans un cadre bien structuré, à mener des actions en tenant compte d’un certain nombre d’objectifs et cela permet de travailler en synergie », a-t-il relevé.

N’Guettia a aussi signifié que la lutte contre le travail des enfants a progressé et qu’il n’y a pas de nouveau de nouveaux cas signalés. « Nous avons freiné l’entrée des enfants. C’est un indicateur qui nous permet de dire que la stratégie que nous avons adopté est bonne et nous sommes sur la bonne voie. Nous cherchons à renforcer cette stratégie pour avoir davantage des impacts sur le phénomène », a-t-indiqué.

L’atelier va permettre de présenter les résultats du projet CLEAR, en énumérant les acquis et les faiblesses.

Dans la même catégorie