NAN Fertility decline imperative for achieving demographic dividend – Don NAN Army, ISS partner on Lake Chad, Sahel region security challenges NAN AU Boundaries: Germany to spend 18m euros to enhance peace, security NAN World Toilet Day: Minister urges governments to provide eco-friendly sanitary facilities NAN Insurgency: NAF to receive 18-aircrafts to boost air asset -Air Chief APS LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE PROJET DE LOI PORTANT REPORT DES ÉLECTIONS LOCALES APS LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE PROJET DE LOI PORTANT REPORT DES ÉLECTIONS LOCALES APS THIÈS : LE PRIX DU PAIN MAINTENU, CELUI DE LA FARINE MAJORÉ DE 200 FRANCS APS THIÈS : LE PRIX DU PAIN MAINTENU, CELUI DE LA FARINE MAJORÉ DE 200 FRANCS APS FATICK : DES ÉTRANGERS VISITENT LES RÉALISATIONS DU FIDA À NIAKHAR

La Comilog table sur une production supplémentaire de 440 000 tonnes avec l’arrivée de deux nouveaux engins


  16 Décembre      4        Businesses (182), Economy (5562),

   

Libreville, 16 Décembre (AGP) – Après avoir stabilisé sa production de manganèse à 4 millions de tonnes en 2017 et 2018, la Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog), va encore accroître sa production de 440 000 tonnes supplémentaires, avec la réception, vendredi matin, à l’aéroport international de Mvengué, à Franceville (Sud-Est du Gabon), de deux cribles qui vont permettre l’exploitation du manganèse induré dès 2019, sur une durée de plus de 10 ans.

C’est sur le tarmac de l’aéroport international de Mvengue, à Franceville, que l’Antonov 124-100, deuxième plus gros porteur au monde, affrété par la Comilog, a livré l’outil technique attendu par la société pour ses objectifs de croissance. Il s’agit de deux cribles Sandvik de 32 tonnes chacun, qui vont permettre l’exploitation du manganèse induré et faire grimper ainsi la production de 440 000 tonnes supplémentaires.

Techniquement, le manganèse induré est une partie du gisement qui n’était pas exploité jusqu’à présent, car les outils de production n’étant pas adaptés. «Nous avons décidé de mettre en place une technique d’exploitation de ce manganèse. Le gisement représente aujourd’hui, non exhaustivement évalué, 8 à 10 millions de tonnes», a précisé le directeur général adjoint de la Comilog, Leod-Paul Batolo, promu récemment administrateur directeur général.

«Pour faire cette augmentation de production, nous avons investi un milliard de F CFA pour l’achat des nouveaux cribles, qui vont être directement installés en carrière. Compte tenu des contraintes internationales et nationales et du planning de l’augmentation de production, nous n’avons pas eu d’autres choix que de faire venir ces équipements par cet Antonov. Ce qui constitue pour nous la première étape positive pour pouvoir réaliser notre augmentation de production», a-t-il indiqué lors de la réception de l’équipement à l’aéroport de Mvengue.

L’évènement s’est déroulé en présence du gouverneur du Haut Ogooué, Eloi Nzondo et d’autres autorités administratives et militaires de la province, de même que le personnel de la Comilog.

Aussi, l’adjoint au directeur général de la Comilog a-t-il annoncé que des ingénieurs sont attendus le 17 décembre prochain pour la mise en service de ces équipements. Précisant également que le matériel sera opérationnel sur la mine de Bagombé d’ici la fin de l’année.

Pour les responsables de la Comilog, il s’agit d’un programme de croissance contrôlé et maîtrisé, afin de maintenir la société dans le peloton de tête des entreprises minières.

Après cette étape, le cap est désormais mis sur le programme Comilog 2020, a-t-on appris.

NTI

Dans la même catégorie