MAP M. Ramid appelle « Amnesty » à s’abstenir des rapports hâtifs ignorant les acquis du Maroc MAP En l’absence de preuves, le Maroc s’interroge sur le contexte du dernier rapport d’Amnesty International (M. Bourita) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Vers la création d’une chaire cacao pour relever les défis dans la filière AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : 279 nouveaux cas de guérison enregistrés en 24 heures MAP Les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab dénoncent la propagande de l’Algérie et du « Polisario » sur les droits de l’Homme au Sahara MAP Le Royaume insiste pour qu’Amnesty International présente une réponse officielle concernant son rapport du 22 juin (gouvernement) MAP Niger : libération de dix humanitaires nigériens enlevés par des terroristes MAP Gabon : 100 millions USD de la BAD pour faire face aux effets de coronavirus MAP L’initiative marocaine d’autonomie, une base « réaliste » pour le règlement du conflit du Sahara (parlementaires nicaraguayens) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier ministre Gon Coulibaly de retour à Abidjan après un séjour médical en France

La Comilog table sur une production supplémentaire de 440 000 tonnes avec l’arrivée de deux nouveaux engins


  16 Décembre      4        Businesses (191), Economy (8013),

   

Libreville, 16 Décembre (AGP) – Après avoir stabilisé sa production de manganèse à 4 millions de tonnes en 2017 et 2018, la Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog), va encore accroître sa production de 440 000 tonnes supplémentaires, avec la réception, vendredi matin, à l’aéroport international de Mvengué, à Franceville (Sud-Est du Gabon), de deux cribles qui vont permettre l’exploitation du manganèse induré dès 2019, sur une durée de plus de 10 ans.

C’est sur le tarmac de l’aéroport international de Mvengue, à Franceville, que l’Antonov 124-100, deuxième plus gros porteur au monde, affrété par la Comilog, a livré l’outil technique attendu par la société pour ses objectifs de croissance. Il s’agit de deux cribles Sandvik de 32 tonnes chacun, qui vont permettre l’exploitation du manganèse induré et faire grimper ainsi la production de 440 000 tonnes supplémentaires.

Techniquement, le manganèse induré est une partie du gisement qui n’était pas exploité jusqu’à présent, car les outils de production n’étant pas adaptés. «Nous avons décidé de mettre en place une technique d’exploitation de ce manganèse. Le gisement représente aujourd’hui, non exhaustivement évalué, 8 à 10 millions de tonnes», a précisé le directeur général adjoint de la Comilog, Leod-Paul Batolo, promu récemment administrateur directeur général.

«Pour faire cette augmentation de production, nous avons investi un milliard de F CFA pour l’achat des nouveaux cribles, qui vont être directement installés en carrière. Compte tenu des contraintes internationales et nationales et du planning de l’augmentation de production, nous n’avons pas eu d’autres choix que de faire venir ces équipements par cet Antonov. Ce qui constitue pour nous la première étape positive pour pouvoir réaliser notre augmentation de production», a-t-il indiqué lors de la réception de l’équipement à l’aéroport de Mvengue.

L’évènement s’est déroulé en présence du gouverneur du Haut Ogooué, Eloi Nzondo et d’autres autorités administratives et militaires de la province, de même que le personnel de la Comilog.

Aussi, l’adjoint au directeur général de la Comilog a-t-il annoncé que des ingénieurs sont attendus le 17 décembre prochain pour la mise en service de ces équipements. Précisant également que le matériel sera opérationnel sur la mine de Bagombé d’ici la fin de l’année.

Pour les responsables de la Comilog, il s’agit d’un programme de croissance contrôlé et maîtrisé, afin de maintenir la société dans le peloton de tête des entreprises minières.

Après cette étape, le cap est désormais mis sur le programme Comilog 2020, a-t-on appris.

NTI

Dans la même catégorie