APS LIVERPOOL PROFITE DE LA COMPLICITÉ RETROUVÉE ENTRE MANÉ ET SALAH (MÉDIAS APS LES « JALONS’’ D’UNE IMPRIMERIE NATIONALE DE TYPE NOUVEAU APS LOCALES 2022 : LA CAMPAGNE DÉMARRE LE 8 JANVIER (CNRA) APS THIÈS : LE HAUT CONSEIL DU DIALOGUE SOCIAL LANCE UNE CARAVANE DE FORMATION DES PARTENAIRES SOCIAUX APS EDOUARD MENDY NOMINÉ POUR LE TITRE DE PERSONNALITÉ SPORTIVE AFRICAINE DE L’ANNÉE, DE LA BBC AGP Guinée/football : Le comité de normalisation déjà installé (FIFA) AIP La Côte d’Ivoire veut se doter d’une agence spatiale ( ministre) AIP La 2ème édition du forum GMES-Afrique planche sur la mise œuvre de la 2nd phase du programme APS IDRISSA DIABIRA RAPPELLE L’IMPORTANCE DE LA DIGITALISATION DE L’ADMINISTRATION APS LE SCRUTIN PRÉSIDENTIEL GAMBIEN A ÉTÉ LIBRE, FIABLE ET TRANSPARENT (OBSERVATEURS)

 PSE 2 : La SFI va porter ses engagements de 200 à 400 milliards CFA


  18 Décembre      11        Economy (12223), Politics (17514),

   

De l’envoyé spécial de l’APS : Amadou Samba Gaye

Dakar, 18 déc (APS) – La Société financière internationale (SFI) va porter ses engagements au Sénégal de 200 à 400 milliards de francs CFA au cours des cinq prochaines années, en vue de soutenir le Plan d’actions prioritaires (PAP) de la phase 2 du Plan Sénégal émergent (PSE), a indiqué mardi son directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest, Aliou Maiga.

Ce montant fait partie des 3, 5 milliards de dollars promis lundi par la Banque mondiale, pour appuyer ce plan d’actions prioritaires, qui doit permettre au Sénégal d’atteindre une croissance de 9, 1 %, sur la période 2019-2022.

La SFI, l’entité de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, souhaite notamment investir dans l’énergie, un secteur où elle intervient déjà, ainsi que dans le transport à travers le Bus Rapid transit (BRT), un projet qui doit permettre de réduire le temps de parcours entre Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise et le centre-ville.

Aliou Maiga a souligné « la place stratégique » du Sénégal pour la SFI, dont il est l »’une des trois bases en Afrique ».

Elle y dispose ainsi d’un « gros portefeuille », a ajouté M. Maiga selon qui 600 millions de dollars ont été investis au Sénégal depuis le début du partenariat avec le pays, dont 200 millions sur ces cinq dernières années.

Les interventions de la SFI touchent divers secteurs, dont l’énergie, l’hôtellerie, les autoroutes et l’industrie à travers tous ses fleurons.  Le Sénégal est « important pour l’avenir », a-t-il vanté, évoquant ses atouts que sont sa « stabilité » et son « cadre de vie assez attractif ».

Il y a aussi que le pays, qui a « montré sa capacité à gérer son cadre macro-économique », connaît une forte croissance, tout en étant « tourné vers l’avenir ».

Il a annoncé que la SFI travaille à aider à la création d’un cadre pour les nouvelles technologies et l’économie numérique.

ASG/BK

Dans la même catégorie