APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

Côte d’Ivoire/Les jeunes d’Aboisso appelés à être des messagers de la paix et de la cohésion sociale


  25 Décembre      13        Human Development (188), Society (30418),

   

Abidjan, 25 déc (AIP) – Le chef du Bureau régional de l’UNESCO, Ido Yao, a appelé les jeunes d’Aboisso à être des messagers de la paix et de la cohésion sociale en prenant une part active dans la consolidation de la paix dans leur région.

Lundi, lors de la cérémonie de lancement de la caravane de sensibilisation sur les alliances interethniques et les mécanismes traditionnels de prévention et de gestion des conflits à Krindjabo, dans le département d’Aboisso, Ydo Yao a demandé aux jeunes du royaume Sanwi à s’impliquer dans la consolidation du processus de paix et de cohésion sociale dans le région du Sud-Comoé.

« Il est de votre ressort, jeunes du Sanwi, de prendre une part active dans la consolidation de la paix dans votre pays et dans votre région, de bouter loin de vous toutes pratiques pouvant susciter des conflits. Soyez des messagers de la paix et de la cohésion sociale », leur a-t-il recommandé.

Le directeur de l’UNESCO- Afrique de l’Ouest a demandé également aux jeunes d’être un atout pour la production et le développement socioéconomique de la région du Sud-Comoé et du royaume en vue de pérenniser la paix et la cohésion sociale.

Quinze jeunes dont 10 filles ont été formés par l’UNESCO aux techniques d’alphabétisation par le numérique et au mécanisme de la paix par la promotion des alliances interethniques. Ils devront, dans un proche à venir, former à leur tour leurs pairs, a-t-on appris.

Dans la même catégorie