AGP Mamou- Page Noire : Le Directeur Régional de la Santé de Mamou n’est plus ! AGP Mamou-Media: Formation de 13 points focaux de l’AGP AGP N’Zérékoré/COVID-19 : L’USAID lance un projet de sensibilisation contre le coronavirus dans la région AGP Guinée/Société : Visite de la ministre Hawa Béavogui dans les centres informatiques des CAF AGP Mamou-Election: 473 personnes radiées lors de l’enrôlement exceptionnel (CEPI) ANP Pluies diluviennes à Maradi : 4728 maisons effondrées, 12 décès et 45 blessés dans la région ANP Le Niger se dote d’un Fonds National d’Appui aux PME et PMI (FONAP). ANP Niger : Renouvellement de la prorogation des mandats des conseils municipaux ANP Niger : Le gouvernement proclame l’état d’urgence dans les Départements de Balleyara et de Kollo (Région de Tillabéri). AIP Côte d’Ivoire: L’ANP invite les journalistes à avoir un esprit critique dans le traitement des faits (communiqué)

Côte d’Ivoire: Des parents d’élève plaident pour l’érection de Sépikaha en un centre d’examen du CEPE


  26 Décembre      10        Innovation (2473),

   

Abidjan , 26 déc (AIP)- Dans un entretien avec l’AIP ce mardi, les parents d’élève de Niérentenkaha, Koulokaha et Sépikaha, trois localités voisines dans la sous-préfecture de Niédiékaha (Niakara, région du Hambol) ont plaidé pour l’érection de Sépikaha, le village satellite, en un centre de composition de l’examen du Certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE).

Cinq présidents de Comité de gestion (COGES) des Écoles primaires publiques (EPP) de ces trois villages voisins ont indiqué avoir saisi le chef de circonscription pédagogique de Niakara, Claude Akpess Gnagne, afin que le village de Sépikaha, comptant trois écoles, devienne un centre de composition du CEPE.

“Cette année, nous avons un effectif global de 136 élèves, dont 71 filles, au Cours moyen 2ème année (CM2) pour les cinq écoles primaires locales”, a indiqué le président du COGES de l’EPP Sépikaha 1, David Coulibaly.

Chaque année, les candidats à l’examen du CEPE de cette zone, sont tenus de parcourir 26 kilomètres, pour les plus éloignés, à l’effet de prendre part aux épreuves écrites du CEPE à Niédiékaha, localité chef-lieu de sous-préfecture.

“Nous plaidons auprès de la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, afin qu’elle puisse alléger les souffrances et le stress qu’induit forcément un tel déplacement, en érigeant Sépikaha en centre >>, a-t-il souligné.

Dans la même catégorie