AIP Les institutions de financement du développement s’engagent à soutenir le processus de transformation du Soudan (communiqué) AIP Election Fif : Sory Diabaté présente son projet de programme aux patrons de presse AIP Reprise des vols: l’OMS recommande des mesures de sécurité aux pays africains AIP Plus de 80 morts lors des protestations contre la mort d’un chanteur éthiopien AIP L’actualisation de la politique nationale de la famille au centre d’un atelier AIP L’Afrique doit former une armada de traders selon un spécialiste marocain de trading AIP Les conflits fonciers sont les plus fréquents dans l’ensemble des trois régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo APS NIORO : L’ADJOINT AU PRÉFET INSISTE SUR LE RESPECT DES MESURES BARRIÈRES DANS LES FOIRAILS AIP Attaque de Kafolo : Le Chef d’état major de l’armée de terre salue le « sacrifice et le courage » des 14 soldats APS 60.5% DES SFD FORTEMENT TOUCHÉS PAR LA PANDÉMIE (ENQUÊTE)

MACKY SALL APPELLE À « BÂTIR UNE NOUVELLE AFRIQUE »


  9 Janvier      2        Human Development (142),

   

Dakar, 9 jan (APS) – Le président sénégalais Macky Sall a invité mardi, à l’occasion des CAF Awards 2018, à l’érection d’une « nouvelle Afrique » capable de rattraper son retard par rapport aux autres continents sur tous les plans.

« Nous devons bâtir une nouvelle Afrique capable de rattraper son retard », a déclaré le chef de l’Etat qui a reçu le Prix Platinum de la CAF « pour son effort dans la promotion du football sur le continent ».

Recevant son prix des mains du président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, Macky Sall imagine le continent au-devant de la scène en raison de la qualité de ses footballeurs.

Il a rappelé que les footballeurs originaires du continent sont parmi les meilleurs du monde, soulignant la nécessité de bâtir des infrastructures de qualité pour permettre le développement de la discipline.

« Avec des infrastructures, je suis convaincu que nous pouvons être au niveau des meilleurs », a indiqué le président Sall, en présence de son homologue libérien George Weah, et seul Africain à avoir jusque-là remporté en 1995 le Ballon d’or récompensant le meilleur joueur évoluant en Europe.

Evoquant le prix qui lui a été remis, il s’est dit « très touché », déclarant vouloir le partager avec l’ensemble du peuple sénégalais.

« Je prends cette distinction avec beaucoup d’humilité et la prend comme un signe d’encouragement à faire beaucoup plus d’efforts dans le sens du développement économique et social », a-t-il dit, appelant les Fédérations et les gouvernements à travailler la main dans la main.

Dans la même catégorie