ANP Le Niger et le Luxembourg renforcent leur coopération ANGOP WHO and UNICEF reiterate support for routine vaccination in Angola ANGOP Football: Décès de Rui Jordão ANGOP OMS e UNICEF reiteram apoio à vacinação de rotina em Angola AGP Gabon : Biendi Maganga Moussavou représente le Gabon à la Conférence ministérielle de l’OMI en Espagne GNA Anyirawase CHPS Compound receives support from NaBCo GNA Withdraw the new pre-tertiary education bill from Parliament—CODDE GNA Government relentless in pursuit of GAF operational readiness- President GNA ‘Lets make conscious efforts to collect rainwater to reduce flooding in Africa’-UNESCO Officer ANG “Banda Larga para Todos em África requer investimentos de 100 mil milhões de dólares”, diz Banco Mundial

Tanzanie: la ministre des Mines nommée à la tête du nouveau ministère des Investissements


  9 Janvier      1        Economy (6265),

   

Rabat, 09/01/2019 (MAP) – Le président tanzanien John Magufuli vient de nommer la ministre des Mines, Angellah Kairuki, à la tête du ministère des Investissements, un département nouvellement créé pour redynamiser le secteur.

« Le président Magufuli vient de nommer une ministre chargée des Investissements dans l’objectif d’accroître les investissements et de renforcer la supervision » de ce secteur, indique un communiqué de la présidence relayé mercredi par des médias locaux.

Angellah Kairuki, qui a fait ses études supérieures en Grande-Bretagne, était depuis 2017 ministre des Mines, le secteur qui intéresse le plus les investisseurs étrangers en Tanzanie.

Par ailleurs, le président tanzanien a nommé Dotto Biteko à la tête du ministère des Mines, en remplacement d’Angellah Kairuki, désormais ministre d’Etat responsable des investissements.

Vice-ministre des Mines depuis janvier 2018, il avait auparavant dirigé une enquête parlementaire qui avait montré l’existence d’une fraude fiscale et d’une contrebande généralisée dans le secteur des pierres précieuses.

Ces nouvelles nominations interviennent alors que l’Etat gère une succession de litiges avec la plus grande compagnie aurifère de son secteur minier, Acacia Mining, au sujet de l’embargo sur les exportations de minerai brut ou encore des impôts impayés.

Le gouvernement du président Magufuli avait lancé en 2017, une série de réformes pour permettre au pays de mieux tirer profit de ses ressources naturelles et d’éradiquer la corruption du secteur.

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), les investissements étrangers directs en Tanzanie ont diminué de 14% entre 2016 et 2017, une chute qui s’explique, selon la Cnuced, par le changement de politique en matière de taxation et de royalties dans le secteur minier.

Dans la même catégorie