GNA COVID-19: PFAG trains Agriculture Extension Officers, donates PPE INFORPRESS Covid-19: Tutu Sousa expõe ‘online’ quadros pintados durante confinamento INFORPRESS Integração de Cabo Verde no “top 100” do Ranking Mundial de Ecossistemas de Inovação para Startups é um “reconhecimento importante” – PM GNA COVID-19: MOFA advises Ghanaians to adhere to restrictions GNA Accra Brewery donates nose masks to Tourism Ministry GNA COMOG commends government for appointing Justice Tanko Amadu ANP L’Assemblée Nationale donne son quitus pour l’augmentation de la capacité d’approvisionnement en eau potable de la Ville de Niamey ANP Les Etats-Unis d’Amérique font don d’équipements militaires à l’armée nigérienne ANP Niamey : Affluence pour le recensement biométrique mais les consignes anti-Covid peu observées ANG é Carlos Schwarz deve ser estudado no campo literário como qualquer outro poeta”, diz Francelino Cunha

Tanzanie: la ministre des Mines nommée à la tête du nouveau ministère des Investissements


  9 Janvier      1        Economy (7596),

   

Rabat, 09/01/2019 (MAP) – Le président tanzanien John Magufuli vient de nommer la ministre des Mines, Angellah Kairuki, à la tête du ministère des Investissements, un département nouvellement créé pour redynamiser le secteur.

« Le président Magufuli vient de nommer une ministre chargée des Investissements dans l’objectif d’accroître les investissements et de renforcer la supervision » de ce secteur, indique un communiqué de la présidence relayé mercredi par des médias locaux.

Angellah Kairuki, qui a fait ses études supérieures en Grande-Bretagne, était depuis 2017 ministre des Mines, le secteur qui intéresse le plus les investisseurs étrangers en Tanzanie.

Par ailleurs, le président tanzanien a nommé Dotto Biteko à la tête du ministère des Mines, en remplacement d’Angellah Kairuki, désormais ministre d’Etat responsable des investissements.

Vice-ministre des Mines depuis janvier 2018, il avait auparavant dirigé une enquête parlementaire qui avait montré l’existence d’une fraude fiscale et d’une contrebande généralisée dans le secteur des pierres précieuses.

Ces nouvelles nominations interviennent alors que l’Etat gère une succession de litiges avec la plus grande compagnie aurifère de son secteur minier, Acacia Mining, au sujet de l’embargo sur les exportations de minerai brut ou encore des impôts impayés.

Le gouvernement du président Magufuli avait lancé en 2017, une série de réformes pour permettre au pays de mieux tirer profit de ses ressources naturelles et d’éradiquer la corruption du secteur.

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), les investissements étrangers directs en Tanzanie ont diminué de 14% entre 2016 et 2017, une chute qui s’explique, selon la Cnuced, par le changement de politique en matière de taxation et de royalties dans le secteur minier.

Dans la même catégorie