APS LOUGA : 98% DES HABITANTS ONT ACCÈS À L’EAU POTABLE (DIRECTEUR SDE) APS LE BEC-DE-LIÈVRE, UNE MALADIE « SOUS-ÉVALUÉE » AU SÉNÉGAL (CHIRURGIENNE) GNA Chinese company ordered to stop operation after woman got electrocuted GNA IMMILAC holds induction ceremony and end of year get-together GNA African governments must prioritise agro-ecology in climate change strategies MAP Kenya: Arrestation à Mombasa d’un puissant homme d’affaires en possession d’un kilogramme d’héroïne MAP Une quarantaine de pays africains participent à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union Africaine au processus des Nations Unies sur le différend régional au sujet du Sahara marocain, prévue demain à Marrakech APS MODERNISATION DES MARCHÉS : L’UNACOIS-JAPPO RAPPELLE LES INSTRUCTIONS DU CHEF DE L’ETAT AIP Côte d’Ivoire: Les légionnaires de Marie du diocèse de Man se retrouvent à Biankouma pour leur bilan annuel APS LE SÉNÉGAL AU CONCOURS DE DICTÉE PAUL GÉRIN LA JOIE AVEC MOUHAMED GAYE ET SOLENNE COLY

Les parents veulent mettre un terme aux congés anticipés des élèves à Toumodi


  12 Janvier      0        Society (33052),

   

Abidjan, 12 jan (AIP)- Les autorités communales, les leaders communautaires et les syndicats des acteurs du système éducatif de Toumodi se mobilisent contre les congés anticipés déclenchés le plus souvent par les élèves à travers des manifestations violentes qu’ils initient.

Ils l’ont signifié jeudi au préfet de la région du Bélier et du département de Toumodi,  Alliali Kouadio, lors de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an des couches sociales locales.

Le député de Toumodi, René  Brou, a invité les parents à s’impliquer résolument pour mettre un terme à cette pratique qui impactent négativement sur le système éducatif.

« Toumodi est en tête de ce phénomène et nous sommes tous responsables de l’agissement des élèves. Cependant, ce n’est pas une fatalité. Monsieur le préfet, aidez-nous à régler ce problème qui est la conséquence des mauvais résultats de nos enfants », a plaidé, pour sa part, l’imam  Idriss Diakité.

Le préfet Alliali Kouadio a indiqué que le règlement de ce phénomène exige une synergie d’action. « C’est ensemble que nous réussirons à endiguer ce fléau. Nous allons entreprendre des consultations dès la semaine prochaine avec les acteurs du système éducatif, afin d’y mettre définitivement fin », a promis l’autorité préfectorale.

gba/gak/kp

Dans la même catégorie