APS GÉNÉRATION FOOT, « LOCOMOTIVE’’ DU RENOUVEAU DU FOOTBALL SÉNÉGALAIS (PRÉSIDENT FÉDÉRATION) APS LA MALNUTRITION FAIT PERDRE AUX PAYS AFRICAINS 11% DE LEUR PIB (RESPONSABLE BAD) MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation

L’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire a été effective dans l’Atacora, malgré le boycott par la majorité


  12 Janvier      0        Society (32977),

   

Porto-Novo, 12 Janvier 2019 (ABP)- Sur environ 600 enseignants agents, permanents et contractuels de l’état et vacataires, du secondaire attendus ce samedi matin au centre de composition du collège d’enseignement général 1 de Natitingou, dans le cadre de l’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire, seulement environ 77 ont accepté se faire évaluer, a constaté l’ABP.
Ils étaient très nombreux à prendre d’assaut très tôt ce samedi matin le centre de composition du Ceg1 de Natitingou. Mais au retentissement de la sirène, seulement plus d’une soixantaine a accepté rejoindre les salles de composition. Avec l’aide des éléments de la police républicaine du commissariat de Natitingou, les autres qui ont refusé d’entrer dans les salles et qui constituent d’ailleurs la grande masse, ont été évacués du centre d’évaluation.
A l’image du centre du Ceg1 de Natitingou, le boycott a été presque général dans le département de l’Atacora.
Selon le superviseur départemental de la session d’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire, c’est seulement à Matéri qu’il y a eu un fort taux de participation.
En déplorant la situation, Biga Alassane, a martelé que, contrairement à ce que pense la plus part  des enseignants, l’objectif poursuivi par le gouvernement à travers cette évaluation, est notamment d’apprécier le niveau réel des enseignants, afin de mieux cerner les besoins en matière de renforcement de leurs capacités.
« Dans tous les secteurs de l’administration publique, le personnel administratif a toujours été évalué d’une manière ou d’une autre, c’est donc dans l’ordre normal des choses dans le secteur éducatif que le gouvernement évalue périodiquement les enseignants » a rappelé le secrétaire général du département de l’Atacora.  Avant de top de l’évaluation, Abdoulaye Affo a aussi évoqué l’enjeu de cet examen diagnostic.
Il faut noter que dans l’Atacora plus de 1500 enseignants du secondaire étaient attendus dans le cadre de cette évaluation. Ceux qui ont répondu seront évalués en pédagogie pratique et en culture générale.
ABP/BYS/TIE

Dans la même catégorie