AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Il y a plus de guéris que de décès dus au coronavirus en Chine (Ambassadeur) AIP Côte d’Ivoire/ Lancement de l’enrôlement général pour les cartes nationales d’identité AIP Côte-d’Ivoire-AIP/ Les activités de la COOPAEM lancées officiellement GNA Cancer patients more susceptible to novel coronavirus infection: research AGP Gabon : L’OMS et l’OCEAC pour une harmonisation des politiques pharmaceutiques GNA Tanzania orders over 25,000 people to evacuate from looming dam burst GNA Beijing to build mask factory in six days GNA Gunmen kill at least 30 in northwest Nigeria raid: police ATOP CAUSERIES EDUCATIVES SUR LA NUTRITION DU NOUVEAU-NE, LES GROSSESSES PRECOCES EN MILIEU SCOLAIRE ET LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE ATOP NOMAGNON KOMLA ET AKOLLY BERNICE VAINQUEURS DE L’EDITION 2020 DE L’ATHLETISME DES JEUNES DE 13 A 15 ANS

Le kényan et recordman du monde Eliud Kipchoge espère affronter le britannique d’origine somalienne Mo Farah au marathon de Londres


  15 Janvier      0        Sport (2928),

   

Nairobi – Le détenteur du record du monde de marathon, le kényan Eliud Kipchoge, a émis l’espoir d’affronter le britannique d’origine somalienne Mo Farah au Marathon de Londres le 28 avril prochain.

Kipchoge, champion 2016 du marathon olympique de Rio et également champion en titre du marathon de Londres, a déclaré qu’il était « impatient » d’affronter Farah, le champion en titre du marathon de Chicago, alors qu’il visait son quatrième titre du marathon de Londres dans la capitale britannique.

« Farah est un grand champion et il a prouvé à Chicago qu’il pouvait remporter un marathon majeur. Je me réjouis donc de pouvoir l’affronter, ainsi que de nombreux autres excellents athlètes qui, j’en suis sûr, seront de nouveau sur la ligne de départ à Londres », a déclaré Kipchoge cité mardi par le journal « Daily Nation ».

Kipchoge, qui a remporté le marathon de Londres en 2015 (2 heures, 04 minutes, 42 secondes), 2016 (2:03:05) et 2018 (2:04:17) a indiqué qu’il avait regardé toute la course lors du marathon de Chicago de l’année dernière et qu’il avait été impressionné par Sir Mohamed Farah, surnommé Mo Farah.

« Ce n’était pas très rapide, mais c’était une course tactique. C’était une course psychologique », a déclaré Kipchoge qui s’est dit prêt à défendre son titre au marathon de Londres.

C’est lors du Marathon de Londres de 2016 que Kipchoge a conservé le titre dans un nouveau record de parcours en 2:03:05, battant son compatriote Stanley Biwott en 2:03:51 et l’Éthiopien Kenenisa Bekele en 2:06:36. Il avait raté le record du monde de huit secondes.

L’année dernière, Kipchoge a repris le titre face à son compatriote Daniel Wanjiru en 2:04:17 après avoir vaincu le défi de l’Ethiopien Tola Shura Kitata, qui a terminé deuxième en 2:04:49, alors que Farah a pris le troisième rang du record du Royaume-Uni en 2:06:21.

Kipchoge a en outre laissé entendre qu’il défendrait son titre olympique l’année prochaine à Tokyo.

Dans la même catégorie