AIP L’opération de salubrité autour des services publics de Divo porte ses fruits AIP Mariatou Koné présente les acquis de la politique d’inclusion numérique et financière AIP Mariatou Koné présente les acquis de la politique d’inclusion numérique et financière AIB Une délégation de l’Union européenne échange avec l’Union Béogo Néeré de Toudbwéoghin AIB Gaoua/Football : Gbomblora remporte la 4e coupe Sifoka AIB Tuerie au Centre-nord et quota genre, en couverture des quotidiens burkinabè ANP Le Chef de l’Etat visite le chantier d’aménagement du nouveau Ministère des Finances et celui de Gountou Yena ANP Maradi : revue annuelle du Comité de pilotage du Programme de Coopération Niger-UNICEF 2019-2021 GNA Ghanaians advised to see elections as a developmental decision GNA NDC communicates grievance on new voters’ register on placards

L’UNESCO lance un programme pour renforcer les capacités des acteurs judiciaires d’Afrique francophone


  15 Janvier      1        Events (156), Photos (3207),

   

Paris, 15/01/2019 (MAP)- L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la Science et la culture (UNESCO) a lancé, récemment, un programme de formation gratuit en ligne, destiné à renforcer les capacités et connaissances des acteurs judiciaires d’Afrique francophone.

Placé sous le thème : «Standards internationaux et africains sur la liberté d’expression», ce cours de formation en ligne (Mooc) permettra de renforcer le rôle des acteurs judiciaires, en particulier des juges, procureurs et avocats, mais aussi de la société civile, sur les standards internationaux et régionaux portant sur la liberté d’expression, la liberté de la presse et l’accès à l’information, indique un communiqué de l’organisation basée à Paris.

Le cours présente les normes internationales et les principales décisions des cours nationales et régionales en Afrique sur les questions de liberté d’expression, ajoute la même source.

Le programme de formation, qui se décline en cinq modules, aborde aussi les défis à l’ère numérique, la question des attaques contre les journalistes et les menaces spécifiques contre les femmes journalistes.

Des forums de discussions sont également prévus pour permettre aux participants d’échanger entre eux sur les questions en rapport avec les différents modules, créant ainsi un espace de dialogue entre professionnels de la justice et de la société civile de différents pays africains.

D’éminentes personnalités africaines du secteur de la justice participeront activement à ce programme, mis en œuvre par l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (nord de la France), Reporters sans frontières (RSF) et le Centre d’études et de Recherches sur le droit international général et les droits de l’homme (CERDIH).

Dans la même catégorie