ACP Le gouvernement congolais entend s’inspirer du modèle africain pour désengorger Kinshasa ACP La Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme attendue jeudi en RDC ACP La coopération judiciaire entre la MONUSCO et la RDC évoquée à la vice-Primature de la Justice ACP La situation sécuritaire en RDC abordée à l’université de Cambridge ACP Le Président Félix Tshisekedi rejette la thèse de la balkanisation en RDC GNA African farmers need modern tools and technological know-how GNA Eastern Region ECG recovers GHC949,116 from power theft GNA Fisheries Commission to boost fish farming in Eastern Region APS ‘’YELITAARÉ’’ : UN ‘’NOUVEL ÉTAT D’ESPRIT’’ POUR LUTTER CONTRE LA MALNUTRITION (CLM) APS DES SCIENTIFIQUES RÉFLÉCHISSENT SUR L’INTÉGRATION DU GENRE DANS LA RECHERCHE EN SANTÉ

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  17 Janvier      2        Environment (1228), Sustainable Development (1908),

   

Dakar, 17/01/2019 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 17 janvier :

Sénégal :

Le Projet de restauration et de réhabilitation des écosystèmes de la ville de Thiès, fruit d’un partenariat avec la ville allemande de Solingen, a remis au service des Eaux et Forêts les clefs d’une parcelle de forêt classée de 5 hectares, qu’il a reverdie en trois ans d’existence.

Située dans la forêt classée, sur la voie de contournement à l’ouest de la ville, cette parcelle polarise les quartiers périphériques de Dakar 2, Mbour 4 et Mbour 3.

Des comités de 25 personnes issus de ces trois quartiers respectifs, ont réalisé entièrement des ouvrages biologiques et mécaniques dans cette parcelle. Ce sont des cordons pierreux, des digues semi-filtrantes, croissants lunaires, fosses de rétention d’eau et de tranchées à ciel ouvert.

Des méthodes de restauration de traitement de termitières figurent aussi au nombre des acquis, selon Souleymane Dioum, responsable du projet.

+++++
Ghana :

Le programme provisoire de la Semaine africaine du climat 2019, qui se tiendra du 18 au 22 mars à Accra, au Ghana, et qui a été publié en ligne, présente un calendrier d’action dynamique, témoignant d’une ambition accrue sur tout le continent. Les détails concernant les thèmes abordés et les intervenants suivront ultérieurement.

Abritée par le gouvernement ghanéen, cette manifestation intervient dans le sillage des négociations internationales sur le climat de la COP24, qui se sont conclues par la finalisation réussie du « Paquet climat de Katowice » le 15 décembre – également connu sous le nom de Programme de travail de l’Accord de Paris.

Il s’agit donc du premier événement d’envergure axé sur le climat en 2019 qui fera la promotion des « lignes directrices » du Programme comme fondement de la mise en œuvre concrète de l’Accord de Paris.
RDC :

L’énergie nucléaire, à côté des autres formes d’énergies, constitue la solution optimale dans chacun de trois aspects pour le développement durable de la République démocratique (RDC), notamment l’environnement, le social et l’économie, a indiqué André Kabwe Bibombe, expert congolais à la Commission nationale de l’énergie, lors d’une journée scientifique du commissariat général à l’énergie atomique, organisée à lundi dernier l’Université de Kinshasa.

Selon M. Kabwe, le nucléaire est une source de production d’électricité qui ne produit quasiment pas de carbone, et ses ressources en combustible sont abondantes et diversifiées.

Bien qu’elle présente des avantages et des inconvénients comme toutes les autres sources de technologies énergétiques, l’énergie nucléaire sert également des sources d’énergie renouvelable, a-t-il ajouté.

+++++
Guinée :

Le président du groupe de la Banque islamique de développement (BID) et le ministre guinéen du Plan ont signé en marge de la conférence régionale sur le Waqf ouverte mercredi à Conakry, un accord de financement de 16,25 millions de dollars pour stimuler la production rizicole par le biais du Programme de la chaîne de valeur du riz.

« Le programme régional de la chaîne de valeur du riz est un programme régional concernant 10 pays qui renforcera la capacité des pays membres de la BID à renforcer le secteur agricole et à atteindre l’autosuffisance en matière de production alimentaire. Parmi ces pays, figure la Guinée « , a déclaré le président du groupe de la BID, Bandar Hajjar.

L’objectif principal du projet est de contribuer à réduire le taux élevé des importations de riz en Guinée, à renforcer la croissance économique grâce à l’amélioration de la production et de la productivité de manière durable, à la transformation et à la commercialisation et à renforcer la participation du secteur privé.

Dans la même catégorie