INFORPRESS Santo Antão: Projecto de recuperação e valorização do café pode ser retomado para alívio dos produtores INFORPRESS Moradores de Santana satisfeitos com a inauguração da sua primeira placa desportiva INFORPRESS Pragas: Gafanhotos invadem casas de pessoas e campo de cultivo em Milho Branco MAP La Conférence de la CEDEAO décide de contribuer financièrement aux efforts communautaires de lutte contre le terrorisme INFORPRESS Ilha do Sal: Depois de duas noites de espectáculo musical cai o pano sobre o Festival Internacional de Santa Maria AIP Côte d’Ivoire/Un bâtiment de trois classes pour le groupe scolaire Krindjabo 1 et 3 AIP La Côte d’Ivoire réaffirme sa détermination à poursuivre ses efforts de préservation de la couche d’ozone AIP Côte d’Ivoire/ Football : Piment rouge FC s’adjuge le trophée Marcel Amon Tanoh à Adaou Inforpress São Nicolau: Trabalhadores da fábrica Sucla realizam torneio beneficente para angariar material escolar para alunos do EBI Inforpress Santo Antão: EFJT sagrou-se vencedor do campeonato inter-escolas de iniciação ao futebol nos dois escalões em disputa

Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique : le secteur privé doit prendre le relais (PM sénégalais)


  20 Janvier      0        Human Development (1291), Politics (5623),

   

Diamniadio (Sénégal), 19/01/2019 (MAP) – Le Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a souligné, samedi à Diamniadio (près de Dakar), l’obligation pour le secteur privé africain de prendre le relais des Etats afin de réaliser l’émergence escomptée sur le continent.

« On a beaucoup fait, il faut que le secteur privé prenne le relais, des concessions et des risques. Dans ce secteur, il faut des capitaines d’industrie. Il faut prendre des initiatives et saisir les opportunités », a affirmé M. Dionne qui intervenait lors de la clôture de la troisième Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA).

M. Dionne a également mis en exergue le modèle sénégalais, notamment le Plan Sénégal émergent (PSE), le référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme, notant dans ce sens que son pays est « parti d’une économie reposant sur le secteur primaire pour en faire une économie avancée, émergente, mais dans la durabilité ».

« La CIEA a permis d’échanger des expériences, de partager de nouvelles idées et bonnes pratiques, afin de permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle de moteur de création de richesses et d’emplois », a souligné le Premier ministre, relevant que « les objectifs sont clairement atteints au regard de la clarté des débats et des enseignements que nous laissent cette conférence ».

Ouverte, jeudi, au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio sur le thème « Emergence, secteur privé et inclusion sociale », cette rencontre a été marquée par la participation du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli et de l’ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada.

La Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique, dont les deux premières éditions se sont tenues respectivement en 2015 puis 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, est une plateforme d’échange qui a été instituée avec pour principal objet : accompagner les dynamiques de transformations structurelles dans les pays émergents, en se basant sur une mutualisation des expertises et bonnes pratiques en la matière et en initiant des débats de fond pour une mise en oeuvre optimale des plans d’émergence.

Dans la même catégorie