AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Il y a plus de guéris que de décès dus au coronavirus en Chine (Ambassadeur) AIP Côte d’Ivoire/ Lancement de l’enrôlement général pour les cartes nationales d’identité AIP Côte-d’Ivoire-AIP/ Les activités de la COOPAEM lancées officiellement GNA Cancer patients more susceptible to novel coronavirus infection: research AGP Gabon : L’OMS et l’OCEAC pour une harmonisation des politiques pharmaceutiques GNA Tanzania orders over 25,000 people to evacuate from looming dam burst GNA Beijing to build mask factory in six days GNA Gunmen kill at least 30 in northwest Nigeria raid: police ATOP CAUSERIES EDUCATIVES SUR LA NUTRITION DU NOUVEAU-NE, LES GROSSESSES PRECOCES EN MILIEU SCOLAIRE ET LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE ATOP NOMAGNON KOMLA ET AKOLLY BERNICE VAINQUEURS DE L’EDITION 2020 DE L’ATHLETISME DES JEUNES DE 13 A 15 ANS

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  21 Janvier      2        Environment (1274), Sustainable Development (1908),

   

Dakar, 21/01/2019 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du lundi 21 janvier:

Sénégal :

— Quatre-vingts espèces d’oiseaux d’eau, pour une population totale de 644.500 individus, ont été dénombrées dans la zone du delta du fleuve Sénégal et du parc de Djoudj, à la suite d’un dénombrement effectué la semaine passée, selon la Direction des parcs nationaux.

Le résultat du dénombrement des oiseaux d’eau est « acceptable pour cette année au niveau du parc de Djoudj », a relevé le directeur des parcs nationaux, colonel Abdoulaye Diop, à l’issue de l’opération.

Selon lui, le parc représente « un point de concentration principale de ces espèces qui viennent se réfugier dans ces zones du delta durant la période de l’hiver et même au printemps ».

Il a souligné que les populations qui vivent à proximité de Djoudj, sont « associées aux activités économiques et de valorisation du parc, leur permettant de jouer un rôle dans l’aménagement et la surveillance du site ».

— Le supercalculateur dont l’Etat sénégalais a décidé de se doter, sera livré « dans quelques mois », a annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane.

Il en a fait l’annonce lors de la signature d’une convention de coopération avec le Centre national d’études spatiales (CNES) de France et d’un protocole d’accord avec la société Arianegroup SAS, spécialisée dans le secteur d’activité de la construction aéronautique et spatiale.

Le supercalculateur est utilisé pour faire face à toutes les tâches nécessitant une ’’très forte puissance’’ de calcul, notamment les prévisions météoroligiques, l’étude du climat, la modélisation, les simulations physiques et en finance et assurance, a expliqué Mary Tew Niane.

Ghana:

La ministre déléguée à l’Assainissement et aux Ressources en Eau, Mme Cecilia Abena Dapaah, a affirmé que son département déploie les efforts nécessaires pour renforcer l’efficacité du secteur eau, assainissement et hygiène (WASH).

Parmi les nouveaux programmes, la ministre a mis l’accent sur la mise en œuvre de l’opération Vanguard pour lutter contre la pollution de l’eau et protéger les masses d’eau, en collaboration avec la Ghana Water Company Limited (GWCL) et la Water Resources Commission (WRC).
RDC :

L’association congolaise d’appui au captage à l’aménagement de points d’eau et à l’assainissement (ACAPE/ asbl) a procédé, ce weekend, à la remise des vases poubelles aux femmes habitant le long de la rivière Kalamu, au quartier Yolo-sud à Kinshasa, au cours d’une journée de sensibilisation à l’assainissement organisée dans ladite commune.

Le président de cette structure, Joseph Mukendi, a souligné que ce geste constitue la deuxième phase de la campagne de sensibilisation à la gestion des poubelles initiée par cette ASBL et s’inscrit dans le cadre des actions visant le bien-être de la population riveraine de Kinshasa, notamment dans l’assainissement des milieux, particulièrement des rivières.

Burkina:

Le ministère burkinabè de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique a lancé, vendredi à Bobo-Dioulasso (2è ville du pays), les activités du programme d’Appui à la gestion durable des ressources forestières.

Ce programme a pour objectif de contribuer à la protection et à la valorisation durable des ressources forestières et fauniques en assurant un environnement sain aux populations.

Etalé sur la période 2018-2021, ce programme est entièrement financé par la coopération luxembourgeoise à hauteur de 11 milliards de F CFA.

Selon le ministère, les menaces qui pèsent sur l’environnement au Burkina Faso sont de plus en plus nombreuses, notamment la perte annuelle de forêts et le changement climatique, dont les effets sont souvent désastreux pour l’homme, la végétation et la faune.

Côte d’Ivoire :

Les deuxièmes Journées africaines de l’écologie et des changements climatiques (JFAC) prévues à Abidjan du 18 au 22 mars 2019 autour du thème, « Comment réussir les transitions énergétique et écologique dans les pays d’Afrique ? » ont été lancées, vendredi à Abidjan, par le ministre ivoirien de l’Environnement et du développement durable, Joseph Séka Séka.

Selon M. Séka, ces Journées de l’écologie africaine s’inscrivent dans le cadre de la nouvelle politique du développement durable axée sur la transition écologique avec l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde, l’élimination de la faim tout en assurant la sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et la promotion d’une agriculture durable prenant en compte la lutte contre les changements climatiques et leurs effets.

Ces Journées organisées par le Réseau des experts africains pour l’écologie et les changements climatiques (REFACC) ambitionnent d’offrir à l’ensemble des acteurs de l’écologie africaine et au grand public une « excellente plateforme africaine » de rencontres et de partages d’expériences en vue d’une prise de conscience et de l’accroissement des actions citoyennes de vulgarisation des bonnes pratiques et technologies écologiques.

Dans la même catégorie