APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

Kaolack appelée à devenir « un pôle d’éclatement ferroviaire, maritime et routier »


  21 Janvier      9        Human Development (188), Justice (344),

   

Dakar, 21 jan (APS) – La ville de Kaolack est appelée à devenir  »un pôle d’éclatement ferroviaire, maritime et routier », à la fin des travaux de modernisation de son port, a indiqué le président de la République Macky Sall.

Les travaux de dragage du Port de Kaolack visent à faire de la capitale du Saloum « un pôle international d’éclatement ferroviaire, maritime et routier », a dit le chef de l’Etat sénégalais, présidant dimanche la cérémonie de lancement desdits travaux.

Cette initiative devrait contribuer « à renforcer et à sécuriser le transport fluviomaritime en facilitant l’accès de nos ports », le sable et le gravier récupérés à la fin des travaux de dragage pouvant servir dans la construction et le remblaiement, sans compter les retombées positives sur l’environnement, selon Macky Sall.

La modernisation du port de Dakar va également passer par des infrastructures d’accompagnement, en attendant la réhabilitation des chemins de fer, a indiqué Macky Sall.

« Kaolack a été l’un des grands ports de l’Afrique occidentale française (AOF) avant de connaitre une détérioration due à des problèmes de navigabilité », a-t-il souligné, estimant que la capitale du Saloum a besoin de renforcer ses équipements et ses infrastructures maritimes pour se positionner à nouveau dans ce domaine.

Kaolack a joué par le passé « un rôle important » qu’il a perdu petit à petit, à cause des problèmes de navigabilité, d’où la nécessité de sa vocation portuaire avec la réhabilitation de son port.

Le dragage du port de la capitale du Saloum devrait contribuer à augmenter le trafic fluvial et maritime, a de son côté noté la maire de Kaolack, Mariam Sarr.

« Kaolack disposera d’une infrastructure qui va augmenter le trafic fluvial et maritime », qui sera en même temps « sécurisé à travers des voies navigables qui seront régulièrement entretenues et généreront des emplois », a déclaré Mme Sarr.

De cette manière, cette infrastructure « va redynamiser l’économie de la région », à travers un « regain d’activités » qi devrait donner « une nouvelle dimension à l’activité commerciale de la région, avec un impact économique et social qui n’est plus à démontrer ».

Des « centaines d’emplois » sont attendus « dans l’immédiat » du dragage du port de Dakar, a indiqué pour sa part le président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie, Serigne Mboup, tablant sur « des milliers d’emplois » dans la phase d’exploitation de l’infrastructure.

Dans la même catégorie