ACP Nord-Kivu : libération par la marine ougandaise des 34 moteurs appartenant aux pêcheurs de Kyavinyonge ACP Le train «Kambelembele» de la SNCC bloqué suite à l’inondation des eaux observée à la gare à Samba ACP Un terrain pour la construction du bureau de l’INPP /Maniema ACP Environ 237 millions d’enfants de moins de 5 ans à travers le monde ne disposent pas de certificat de naissance ACP Un nouveau cas d’Ebola à Biena au Nord-Kivu après 85 jours sans cas ACP Trois nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés jeudi au Nord-Est de la RDC ACP Ituri : 50.000 dollars américains débloqués par l’UNFPA pour la deuxième phase de la campagne de réparation de femmes fistuleuses ACP Lancement à Kinshasa de la formation en échographie gynécologique obstétricale ACP Fin à Mbanza-Ngungu des interventions chirurgicales gratuites des fentes labiales et palatines ACP Jeanine Mabunda, l’incarnation du visage de l’alternance, d’après Félix-Antoine Tshisekedi

Côte d’Ivoire/ Des pétitionnaires déplorent une lenteur dans l’obtention de la CNI à Niakara


  24 Janvier      0       

   

Niakara, 24 jan (AIP)- Des pétitionnaires de la Carte nationale d’identité (CNI) à Niakara, se confiant à l’AIP, mercredi, ont déploré une longue attente dans la délivrance du document final, l’agent en charge des demandes à l’état civil de la sous-préfecture, évoquant un retard émanant de l’Office national de l’identification (ONI).

« J’ai effectué ma demande de CNI auprès de l’agent à Niakara en mai 2018, et depuis lors j’attends toujours ma pièce. Je ne sais vraiment pas ce qui se passe ici », a déploré Augustine Tuo Awa, (25 ans), une pétitionnaire venue de Pangalakaha,, dans la sous-préfecture de Badikaha, à 100 km de Niakara.

Une lenteur dans l’établissement de la CNI décriée par plus d’une trentaine de personnes rencontrées par l’AIP à la sous-préfecture de Niakara, l’unique centre de pétition que compte le département.

L’agent chargé des pétitionnaires de la CNI à la sous-préfecture Niakara,, interrogé par l’AIP, a évoqué un retard dans la collecte des dossiers physiques imputable à l’ONI.

Toutefois, il a passé sous silence la longue grève des d’agents et fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, qui pourrait être une des causes de la longue attente des acquéreurs locaux de la CNI.

Selon cet agent, 175 dossiers physiques de demandes de CNI attendent toujours d’être collectés par ladite structure, dont le dernier passage à Niakara remonte au 12 juin 2018.

(AIP)

jbm/fmo

Dans la même catégorie