MAP Volkswagen ouvre une usine d’assemblage au Ghana MAP Ghana : 119 millions USD pour lutter contre les inondations APS LE GROUPE ERANOVE REND HOMMAGE À MANSOUR CAMA APS L’ÉCRIVAIN BÉGONG-BODOLI BÉTINA DEMANDE LA LEVÉE DE L’EMBARGO SUR LES ARMES EN CENTRAFRIQUE APS SACCAGE DU SIÈGE DE « LES ECHOS’’ : UNE « AGRESSION IGNOBLE’’ (CDEPS) AIP L’association des consommateurs télécommunication salue la décision de l’ARTCI de passer de 8 à 10 chiffres AIP Covid-19 : l’UVICOCI va créer des plateformes de dénonciation des comportements à risque AIP Covid-19: 38 nouveaux cas et 86 guérisons le 03 août 2020 AIP Les populations de Séguéla et Vavoua sensibilisées sur la COVID 19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La CEI appelle la population à s’impliquer dans la gestion du contentieux sur la liste électorale

UN OFFICIEL ÉVOQUE LA PLACE DES PME AU CŒUR DE LA STRATÉGIE D’ÉMERGENCE


  5 Février      3        Economy (8297),

   

Dakar, 5 fév (APS) – L’émergence du Sénégal passe par des entreprises « performantes, structurées, modernes et compétitives’’, a réaffirmé, mardi à Dakar, le secrétaire général du ministère du Commerce, Makhtar Lakh.

Cette perspective se rapportant à une « économie réelle avec comme acteurs principaux les entreprises et les ménages, traduit la vision stratégique du PSE », le Plan Sénégal émergent, a-t-il dit lors de la cérémonie de lancement des activités du programme pilote « Villes durables », financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM). Ce programme, principalement sa composante 2 (« promotion des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la gestion intégrée des déchets dans le parc industriel de Diamniadio), est mis en œuvre par le Bureau de mise à niveau (BMN) des entreprises. Il vise à améliorer les capacités des industries et des entreprises à développer des systèmes performants de gestion intégrée des polluants organiques persistants (POP). Selon le SG du ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des PME, « les PME/PMI seront, dans cette perspective, les véhicules de l’émergence, car étant au cœur des stratégies d’éclosion et de développement de l’entreprenariat dans notre pays ». « En misant sur la qualité et la performance de nos entreprises, nous devons améliorer les efforts de compétitivité et les politiques de promotion et d’exportation mais aussi l’employabilité des jeunes et des femmes », a souligné M. Lakh. Dans ce cadre, le rôle du Bureau de mise à niveau (BMV) des entreprises, « compte tenu de son expérience, est primordial pour accompagner cette politique d’éclosion de l’entreprenariat et de redéploiement des industries conformément aux indications du PSE ». Selon lui, l’action du BMN, autour de la trilogie « efficacité énergétique, énergie renouvelable et gestion des déchets », contribue à « une amélioration sensible » de la productivité et de la durabilité des systèmes de production des entreprises. Le BMN des entreprises est une structure d’appui au secteur intervenant à l’intégration des systèmes de performance « les plus innovants » dans les mécanismes et les processus de fonctionnement et de production des entreprises, a-t-il rappelé. « Nous attendons avec impatience, les résultats de ce programme +Villes durables+, pour son application à grande échelle. Cette attente se justifie du fait que notre pays est en train d’être desservi en infrastructures », a déclaré Makhtar Lakh. Il souligne que cette option « nécessite de voir le Sénégal doté de PME/PMI modernes compétitives et innovantes dans tous ses terroirs et territoires ».

Dans la même catégorie