AGP Boké/Éducation : Bientôt 2 écoles primaires pour la commune rurale de Kolaboui AGP Guinée/Manifestations : Condamnation par l’État-major des armées de l’attaque des PA (communiqué) AGP Guinée/Manifestations : Des installations de l’Armée (PA) saccagées et incendiées. AGP Gabon/National-Foot 1 : début des barrages le 26 octobre prochain ANGOP World Bank grants USD 110 million for health sector ANGOP Economy generates over 161,000 jobs GNA Employ technology to make African airports world-class-President GNA Give priority to NABCO trainees on permanent employment basis GNA GNA’s ‘efficacy’ must not be downplayed – Nana Apau Duah GNA “Calibration of medical equipment critical to human health” – GSA

LIGUE 1 : AVEC 105 MILLIONS PAR MOIS, CHEIKH NDOYE EST LE SÉNÉGALAIS LE MIEUX PAYÉ


  8 Février      4        Sport (2563),

   

Dakar, 8 fév (APS) – Le milieu de terrain Cheikh Ndoye, qui a quitté l’été dernier Birmingham (D2 anglaise) pour Angers (Ligue 1 française), est le footballeur sénégalais évoluant en France le mieux payé avec un salaire mensuel brut de 160.000 euros (environ 105 millions de francs), révèle le quotidien sportif français, L’Equipe dans son édition de ce vendredi.

Selon le quotidien sportif français qui a consacré un dossier aux salaires pratiqués en Ligue 1 française, cet émolument n’est pas payé par le SCO d’Angers. « L’opération aurait été rendue possible par une forme de prêt payant avec une prise en charge totale de ses revenus par Birmingham pour la saison en cours », écrit L’Equipe. « Ensuite, il se dessine pour lui un contrat de deux ans supplémentaires à Angers avec des revenus en adéquation avec la grille du club de l’ordre de 60.000 euros brut mensuels », précise la même source.

Recruté à Créteil alors qu’il était âgé de 27 ans en 2016-2017, le natif de Rufisque, qui a épaté la Ligue 1 française pour sa première saison dans l’élite française, a sauvé ses arrières après deux ans passés en France. L’ancien joueur de Yakaar, malgré le brassard et la pression de ses dirigeants, s’est dirigé vers l’Angleterre en 2017-2018 en signant à Birmingham qui pourrait se permettre un niveau de salaire qui n’avait pas cours à Angers. Après les 160.000 euros de Cheikh Ndoye, Mbaye Niang, prêté par le Torino (Italie) à Rennes (France), est le 2-ème sur la liste avec un salaire avoisinant les 150.000 mensuels (plus de 100 millions de francs cfa). Arrivé en 2015 en France en provenance de Génération Foot, le jeune Ismaila Sarr, l’une des valeurs sûres de l’élite française, n’est pas mal loti avec ses 110.000 euros bruts mensuels (plus de 72 millions de francs). Du côté africain, c’est le Burkinabè Bertrand Traoré qui occupe la première place avec un salaire mensuel de 290.000 euros par mois (190 millions de francs).

Pas très loin, le Tunisien Aymen Abdennour qui ne joue pratiquement pas avec l’Olympique de Marseille, perçoit un salaire mensuel de 250.000 euros, selon les chiffres donnés par le quotidien sportif français. Mais les footballeurs africains sont loin des salaires mirobolants de stars internationales comme le Brésilien Neymar, joueur le mieux payé en France avec un salaire mensuel évalué à 3.060.000 euros (plus de 2 milliards de francs par mois). Malgré tout, en sus de Ndoye à Angers, des Africains occupent la première place dans les grilles salariales des clubs. C’est le cas de l’Ivoirien Max Alain Gradel de Saint-Etienne, qui signe à 190.000 euros, et de l’ancien attaquant du Touré Kunda de Mbour, Moussa Konaté, plus gros salaire à Amiens avec 60.000 euros bruts mensuels (environ 39 millions de francs).

Dans la même catégorie