MAP Covid-19: le point sur la situation en Afrique APS LIGUE AFRICAINE : L’AS DOUANES AVAIT RECRUTÉ DEUX BASKETTEURS AMÉRICAINS APS REPRISE DES COURS : LANCEMENT D’UNE OPÉRATION DE DÉSINFECTION DES ÉCOLES À KOLDA APS MOUSSA NDIAYE RACONTE SON 31 MAI 2002 APS COVID-19 : 110 NOUVELLES INFECTIONS SUPPLÉMENTAIRES AIP La mairie d’Adzopé octroie des prêts à une cinquantaine de femmes AIP Des populations sensibilisées à la sécurité sur un chantier de bitumage à San Pedro AIP Une vente groupée de noix de cajou se déroule à Korhogo AIP La coordination RHDP du N’Zi en conclave pour préparer sa victoire à la présidentielle d’octobre 2020 AIP U-Report Bouaké initie une opération de don de sang

AMARA TRAORÉ ATTEND DES CANDIDATS « UN PROGRAMME CLAIR CONCERNANT L’ACTIVITÉ SPORTIVE »


  12 Février      0        Sport (3220),

   

Dakar, 12 fév (APS) – Le président de la Linguère de Saint-Louis (élite), Amara Traoré, l’ancien sélectionneur national estime que les candidats à la présidentielle n’ont encore exposé aucun « programme clair » concernant l’activité et les compétitions sportives, plus d’une semaine après le démarrage de la campagne électorale.
« Parmi les cinq candidats, il n’y a aucun programme clair concernant l’activité et la compétition sportives qui sont deux choses différentes », a dit l’ancien attaquant des Lions dans un entretien avec l’APS. Les candidats qui ont bouclé la première semaine de campagne ne semblent pas selon lui avoir bien pris en compte la part du sport dans le devenir des nations modernes, a estimé l’ancien sélectionneur national, disant regretter de n’avoir pas encore entendu « un programme clair » dans ce sens. Outre le président sortant, Macky Sall, quatre autres candidats que sont Idrissa Seck, Madické Niang, Ousmane Sonko et El Hadj Sall concourent au suffrage des Sénégalais pour l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 24 févier. Le sport en général et le football en particulier « est la principale activité organisée sur une base non gouvernementale et comptant plusieurs employés et bénévoles qui injectent de l’argent plus que toute autre activité », a fait valoir l’ancien attaquant. « En plus, le football professionnel génère des externalités positives dans le domaine de l’éducation et de la formation de la jeunesse, de la santé, de la cohésion sociale et de régulation tout court’ », a indiqué l’ancien attaquant des Lions, qui a évolué au Sénégal avant de s’expatrier en France pendant plusieurs années. « C’est ce que font beaucoup de pays en Afrique et dans le monde pour assurer la cohésion sociale et l’unité nationale », a souligné Amara Traoré, devenu président de son club formateur, la Linguère de Saint-Louis, en 2018. Amara Traoré a invité le monde sportif et les acteurs du sport « à demander aux candidats à la présidentielle de s’engager pour un bon devenir du sport national ». L’ancien attaquant des Lions estime que « l’Etat doit continuer d’injecter de l’argent public dans le sport en général et dans le football en particulier’’, comme « cela se voit dans plusieurs pays ».

Dans la même catégorie