ANP Le Niger se dote d’une Politique nationale en science, technologie et innovation ANP Création au Niger d’une Agence de Promotion du Tourisme ANP Covid-19 : Prorogation pour trois mois de l’état d’urgence sanitaire au Niger ANP Niger : Révision du plan de campagne agropastorale 2020 et du programme de cultures irriguées 2020-2021 ANP « Les droits des femmes face à la propagation de la covid-19 » au cœur de la Journée Mondiale de la Population AIP NSOA: 275 élèves officiers et sous-officiers des Douanes présentés au drapeau AIP COVID-19 : La Côte d’Ivoire franchit la barre des 12.000 cas confirmés GNA Voters Registration: Over three million registration recorded so far GNA Be professional not partisan – Police told GNA KMA to set up two sanitation courts

Kissidougou /Célébration en différé de la journée Internationale de lutte contre les MGF/excision


  18 Février      6       

   

Kissidougou 18 Fév. (AGP) – La Journée internationale de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) /excision a été célébrée en différé samedi, 16 février 2019 dans la salle de conférence de la Maison des Jeunes de préfecture de Kissidougou, a suivi l’AGP.

La journée a été organisée par la Direction Préfectorale de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance en collaboration avec le Centre d’Ecoute d’Orientation des Jeunes (CECOJ) avec l’appui matériel et financier de Plan Guinée.

La cérémonie a commencé par une compétition de semi-marathon le matin, au cours duquel 100 filles ont participé. La célébration s’est poursuivie plus tard dans la salle de conférence de la Maison des Jeunes.

Trois allocutions ont ponctué la cérémonie. Pour la Directrice Préfectorale de l’Action Sociale, M’Mama Youla ‘’le thème de l’année traduit les décisions politiques en action concrète à la base afin d’accélérer la fin tolérance zéro au MGF/excision en 2030. Dégager la signification de la célébration, faire des plaidoyers et la recommandation pour la reconnaissance de la dignité humaine de la femme et de la jeune fille.’’

Elle a ensuite souligné que malgré le combat des autorités guinéennes, appuyé par ses partenaires au développement, la Guinée continue à afficher une prévalence de 96,10% de femmes excisées.

La présidente du Corps des Filles Leaders, Catherine Tolno, au regard des statistiques en hausse des MGF/excision a dénoncé la pratique et demandé l’application des lois qui interdisent sa pratique en Guinée, tout en insistant sur ces multiples conséquences à l’endroit des femmes et filles.

Quant au directeur de l’Unité Programme de Plan Guinée, Siba Traoré, il a remercié les organisateurs pour la réussite de la journée et signé l’engagement du son institution au côté du gouvernement pour l’atteinte des objectif en 2030.

Ces allocutions ont été suivies d’un panel de spécialistes en santé pour informer sur les conséquences des MGF/excision et leur interdiction formelle par la loi.

A la fin de la cérémonie les résultats du marathon ont été proclamés par le jury, et les 07 lauréates ont été primées.

La première une couturière a reçu une machine à coudre et accessoires pour son atelier, la 2ème une coiffeuse a bénéfice des matériels de coiffure, et les 04 autres lauréates ont reçu des enveloppes respectivement de 500 000 Gnf, 400 000 Gnf, 300 000 Gnf et 200 000 Gnf.

La présentation des scénettes qui mettent en relief les conséquences des MGF/excision et la nécessité absolue d’appliquer les lois qui les interdisent en République de Guinée ont clôturé la journée de célébration.

Dans la même catégorie